#studio3 : le jazz passeur d'Histoire d'Explicit Liber

© Nathalie Zanzola / France 3 Bourgogne
© Nathalie Zanzola / France 3 Bourgogne

Découvrez l'univers singulier du trio de jazz chalonnais Explicit Liber ! Ces musiciens explorent des pages de l'histoire contemporaine à travers leur musique et des archives sonores. « Jazz et contestation », leur première création, plonge #studio3 dans Mai 68. Sous le plateau, la plage ?

Par Maryline Barate


Explicit Liber est composé de trois musiciens passionnés de jazz depuis très longtemps : Benoît Keller à la composition et à la contrebasse, Denis Desbrières à la batterie et Aymeric Descharrières, au saxophone. Deux d'entre eux ont fréquenté les mêmes jam sessions quand ils faisaient leurs études au Conservatoire.

Même si leurs routes se sont parfois éloignées, des points communs les unissaient à distance tels que leur penchant pour spectacle vivant. Benoît Keller a ainsi longtemps travaillé pour la compagnie de cirque « Rasposo » en tant que directeur musical alors qu'Aymeric Descharrières fait partie de la compagnie d'arts de rue « Les 26.000 Couverts ». Denis Desbrières a, quant à lui, accompagné plusieurs compagnies et formations telles que Le Théâtre de Sartrouville (Opéra de Quat’ sous), l’Opéra Éclaté, l’Orchestre de chambre d’Auvergne… Les voilà qui se retrouvent tous trois autour de ce nouveau projet jazz !

 
#studio3 la rencontre : Explicit Liber



Benoît Keller est le moteur de ce trio. Fin 2016, il s'enferme pour composer une suite sur la thématique de mai 68. Fils d'ouvrier, ce musicien est passionné par l'histoire des mouvements sociaux et les chants contestataires. Il dispose de nombreuses archives audio sur cette période. Elles lui ont été léguées par sa famille, d'autres ont été chinées. Il les écoute, les trie, les classe. Benoît a l'intuition que la musique peut être un très bon vecteur pour transmettre ce patrimoine sonore. Il se met donc à la tâche.

 
#studio3 : Implicit Liber d'Explicit Liber


En 2018, pour les 50 ans de Mai 68, la suite « Jazz et contestation » naît. Dans cette pièce d'1h15 où des archives sonores passent en continu sur de vieux magnétophones à bandes, Benoît Keller manie parfaitement l'art du contre-point

« Plutôt que de faire une musique agressive sur ce grand moment de contestation, j'ai voulu faire exactement le contraire. Par exemple, je joue de la viole de gambe à un moment. Je l'imagine seule au milieu d'un océan de grenades », précise Benoît Keller. D'autres instruments rares se font entendre : un ewi, qui n'est autre qu'un saxophone électronique, ou un bouzouki.

 
#studio3 : Le chat de Schrödinger d'Explicit Liber



Après avoir beaucoup tourné ce spectacle, Explicit Liber l'a enregistré en studio. Un disque devrait sortir en ce printemps 2019.

Mais déjà Benoît Keller s'intéresse à un autre anniversaire historique. Il travaille à une autre suite qui relaterait la chute du mur de Berlin. Plus léger, il s'est prêté au jeu des questions/réponses décalées de l'interview Expresso.
 
#studio3 : L'Expresso d'Explicit Liber


 

#studio3 a été réalisé avec les équipes de France 3 Bourgogne :
Son : Christophe Brunel, David Cornot et Nicolas Tupinier
Lumières : Hervé Coëffet
Cadreurs : Grégory Adnot et Jean-Christophe Leduc
Mise en images : Patrick Genevois
Techniciens vidéo : Emmanuel Picaut et Cédric Torelli
Machiniste : Ronald Boucheron
Scripte : Sandrine Castres
Montage : Philippe Sabatier
Editrice web : Nathalie Zanzola
Journaliste : Maryline Barate

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Mouvement social à la SNCF : trafic très perturbé en Bourgogne

Les + Lus