Succès monstre pour la vente de colis perdus à Chalon-sur-Saône, le magasin pris d'assaut dès l'ouverture

Un magasin éphémère lancé par Vuvendu et Destock Colis à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) propose 4 tonnes de colis perdus à la vente, entre ces 14 et 17 décembre. Mais l'opération pourrait ne pas durer aussi longtemps que prévu : le magasin a été pris d'assaut ce jeudi.

Ce sont quatre tonnes de colis perdus qui ont été proposées, ce jeudi 14 décembre, dans le magasin éphémère mis en place par Vuvendu et Destock Colis à Chalon-sur-Sâone (Saône-et-Loire). Une quantité colossale qui, pourtant, a fondu comme neige au soleil.

Car dès les premières lueurs du jour, nombreux étaient les curieux à patienter devant le magasin. Comme par exemple Bernard, arrivé à 8h30 "sans savoir ce qu'il voulait trouver. Je vais prendre les colis, soupeser... ça va être un peu la loterie !" Au cours de la matinée, pas moins de 1 500 personnes ont patiemment fait la queue.

Alain, lui aussi, s'est levé aux aurores pour tenter sa chance. "On est arrivé à 8 heures, mais on ne s'attendait vraiment pas à autant de monde ! J'espère qu'il y aura encore des colis quand on va arriver", sourit-il. Lui dit être venu "d'abord pour se promener. Peut-être qu'on fera une bonne affaire : on ne sait jamais, un petit sac Vuitton avant Noël, ça peut être intéressant !" 

"On se croirait carrément à un gala au Parc des Princes !"

Alain,

client du magasin éphémère Vuvendu / Destock Colis

Personne ne sait ce que contiennent les colis, pas même les vendeurs. Et c'est cette recherche de la surprise, plus que de la bonne affaire, qui semble réellement attirer les clients. "On tâte et on prend", résume cette jeune femme, une quinzaine de kilos de colis aux pieds. "Il y aura certainement des habits, des chaussures, des sacs... On verra ensuite quand on ouvrira. Moi, j'adore découvrir ce qu'on peut avoir !"

► LIRE AUSSI - Shein, Amazon... des tonnes de colis perdus proposés à Chalon-sur-Saône, mode d'emploi

"En fait, on ne recherche rien de spécial", abonde cette retraitée. "Surtout que je n'ai besoin de rien, en plus ! C'est l'ambiance de la surprise, tous ces gens qu'on peut rencontrer qui est intéressante." À noter que la vente s'effectue au poids : pour un kilo de colis, il faut débourser 14 euros.

Une opération amenée à se reproduire

La vente devait durer jusqu'au 17 décembre. Victime de son succès, elle risque cependant de se terminer bien plus tôt. Mais que les déçus se rassurent : d'autres opérations de ce genre auront lieu dans un futur proche. "Celle-ci était une petite opération. On en fera des plus grosses les mois prochains", indique Alexandre Girod, directeur des opérations. "On a d'abord tenté sur Nice ou Toulouse par exemple et ça très bien marché. Donc on voulait voir ce que ça donnerait sur des villes moyennes !"

"En ce moment, on fait ce genre d'opérations sous un format éphémère", ajoute J. Constant, fondateur de Vuvendu. "Mais en 2024 à Chalon, on va poursuivre l'aventure avec des événements réguliers. Tous les Chalonnais pourront venir retrouver les produits perdus dans nos magasins."

Pour rappel, les ventes de colis perdus trouvent leur origine dans la loi antigaspillage, entrée en vigueur le 1er janvier 2022. Le texte a acté l'interdiction de "l'élimination des invendus non-alimentaires". 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité