Shein, Amazon... des tonnes de colis perdus proposés à Chalon-sur-Saône, mode d'emploi

Du jeudi 14 au dimanche 17 décembre, des tonnes de colis perdus sont proposés à la vente au kilo à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), grâce à un partenariat entre Vuvendu et Destock colis, un spécialiste dans ce domaine. Concept, prix, origine : on vous dit tout sur ce nouveau magasin.

Plusieurs tonnes de colis sur des palettes en bois : du jeudi 14 au dimanche 17 décembre, un nouveau concept de magasin va ouvrir au niveau de la galerie marchande du centre commerciale la Thalie, situé à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire).

Vuvendu, une société spécialisée dans la recherche de bons plans, et Destock Colis, une entreprise habituée dans ce domaine, mettent en vente des colis mystères. Ils proviennent de partenariats entre Destock Colis et des plateformes de vente en ligne.

► À LIRE AUSSI : Succès monstre pour la vente de colis perdus à Chalon, le magasin pris d'assaut dès l'ouverture

Comment cela se déroule ?

Pour toutes celles et ceux qui ne peuvent pas être à Chalon-sur-Saône, Vuvendu propose 40 colis sur son site internet. Leurs prix varient en fonction du poids du colis : certains seront donc disponibles à 20,90 €. Le plus cher pèse 20 kilos et coûte 279 €.

Les habitants de Chalon-sur-Saône ou les vacanciers voulant s'acheter un cadeau de Noël incongru peuvent se rendre directement sur place. Premier arrivé, premier servi ! "Les palettes seront ouvertes et les gens pourront joyeusement tâter le colis sans l'ouvrir, car il est interdit de l'ouvrir. Derrière, ils vont l'acheter au jugé. C'est ce qu'on appelle le colis surprise." explique la société Vuvendu. Il y aura donc des bonnes, comme de très mauvaises affaires.

Quel prix ?

Pour les ventes sur place, un seul prix unitaire : 14 € le kilo. Donc, si le colis que vous avez choisi pèse trois kilos, vous paierez 42 €. L'origine de tous ces produits est multiple : sur ses réseaux sociaux, Vuvendu cite des colis provenant de Shein, ou d'Amazon. Ils confirment que "la provenance de nos produits est très variée. Il y a un peu de tout."

Quels articles ?

En revanche, Vuvendu ne donne aucune indication sur les types d'objets que vous pourrez y retrouver : "il y aura de tout : des vêtements comme des téléphones portables ou des choses un peu plus originales. Notre équipe ne sait même pas ce qu'il y a dans ces colis !"

D'où vient le concept ? 

L'origine de ce concept provient de la loi antigaspillage. Elle est entrée en vigueur le 1er janvier 2022. Ce texte vise à interdire "l'élimination des invendus non alimentaires." Il promeut notamment le don de ces produits à des associations de lutte contre la précarité et à des structures de l'économie sociale et solidaire. À défaut, le gouvernement encourage la mise en place de solution de recyclage.

Est-ce que ça marche ?

Destock Colis a donc décidé de se mettre sur ce marché. L'entreprise a lancé plusieurs magasins éphémères, notamment à Toulouse et à Nice. Ils auraient rencontré un "très gros succès" selon leurs coéquipiers pour ces trois jours. En revanche, pour Vuvendu, cela sera une première. Ensemble, ils espèrent se développer en Bourgogne puis dans d'autres villes de France en 2024.