Du 3 au 6 novembre 2016, le Carrousel du Louvre accueille la 22ème édition du Salon international du patrimoine culturel. Deux artisans du bois, venus de Saône-et-Loire, font partie des 340 exposants. Un salon de grande envergure qui leur permettra sans doute d'attirer de nouveaux clients.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Ils s'appellent Antonin Bouchard et Emmanuel Joussot. Ces deux ébénistes saône-et-loiriens venus respesctivement de Bisse-sous-Cruchaud et Champforgeuil ont rendez-vous à Paris, du 3 au 6 novembre, pour exposer leurs oeuvres mobilières. Si les deux hommes tiennent le haut du pavé dans leur métier, ils évoluent dans deux domaines bien différents. 

Ce week-end, le Carrousel du Louvre, à Paris, accueille le prestigieux salon du Patrimoine culturel. Parmi les 340 exposants, il y en aura deux venus de Saône-et-Loire, deux ébénistes de haute volée, Antonin Bouchard, installé à Bissey-sous-Cruchaud etEmmanuel Joussot, dont l'atelier se trouve à Champforgeuil, près de Chalon. Intervenants : Antonin Bouchard (Ebéniste à Bissey-Sous-Cruchaud), Emmanuel Joussot (Ebéniste à Champforgeui)l ©France 3 Bourgogne


De la Renaissance au XXIe siècle


Le monde d'Antonin, c'est la haute époque, un mobilier qui va de la fin de l'Antiquité à la Renaissance. L'artisan s'affaire à restaurer voire "relooker" des meubles et des chaises du XVe et du XVIe siècle.  

Pour Emmanuel, en revanche, les meubles réalisés sont résolument d'aujourd'hui. Ces derniers temps, l'artisan de Champforgeuil (Saône-et-Loire) était en pleine réalisation d'une commande pour un éditeur de meubles. Une commande de 100 exemplaires d'un bureau contemporain. 

Epoques et styles mêlés, tous ces objets très travaillés dégagent une impression de noblesse et d'humilité

Le salon international du patrimoine culturel : un gage de notoriété

Ca nous permet de trouver de nouveaux clients, parce que le salon du patrimoine rayonne sur la France entière, rayonne également à l’étranger. On a trouvé l’année dernière des clients russes. Emmanuel Joussot – Ebéniste à Champforgeuil

Le savoir-faire des deux ébénistes bourguignons est reconnu dans le milieu du meuble. Leurs clients sont éditeurs de mobilier réputés, mais également des maisons de haute couture. Des clients qui, selon Emmanuel Joussot, leur permettent de réaliser du  « mobilier d’exception ».

Et si les deux artisans participent aux Salon international du patrimoine culturel, ce n'est pas un hasard. Le SIPC est en effet le rendez-vous annuel incontournable des acteurs majeurs du secteur. Un salon international qui permet aux exposants de présenter son savoir-faire et d'attirer de nouveaux clients.

Pour nos deux ébénistes bourguignons, qui avaient déjà exposé au Carrousel du Louvre lors de l'édition 2015, leurs quatre jours de présence dans la capitale ont payé. En plus de nouveaux clients français, Emmanuel Joussot était parvenu à enregistrer des commandes pour l'étranger, grâce à une clientèle russe. 

Le salon international du patrimoine culturel : leader européen du secteur


Le SIPC ouvre ses portes du 3 au 6 novembre au Carrousel de Louvre, à Paris. 340 exposants français et étrangers sont attendus sur quatre jours. Des artisans majeurs dans divers domaines.

On pourra y retrouver des ébénistes, bien évidemment, mais aussi des orfèvres, des restaurateurs de vitraux ou de tableaux, des ferronniers, des tailleurs de pierres, des fournisseurs du patrimoine bâti, ou encore des associations de sauvegarde du patrimoine.

Une plateforme unique d’échanges et de rendez-vous d’affaires majeurs pour le secteur. La thématique de cette 22ème édition : "les chantiers remarquables du patrimoine".