• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Faïencerie de Digoin : l'offre de reprise est acceptée

Les salariés de la faïencerie de Digoin sont dans l'attente de la décision du tribunal, qui doit accepter ou non l'offre de reprise faite par l'entreprise Bowden Services lundi 16 janvier 2016.
Les salariés de la faïencerie de Digoin sont dans l'attente de la décision du tribunal, qui doit accepter ou non l'offre de reprise faite par l'entreprise Bowden Services lundi 16 janvier 2016.

Une seule offre a été retenue pour la reprise de la faïencerie de Digoin en Saône-et-Loire. Examinée ce lundi 11 janvier 2016 par le tribunal de commerce de Mâcon, elle a été acceptée. Il s'agit de Jean-Maurice Schmidt et du groupe Bowden Services.

Par LR

L'offre de reprise de La faïencerie de Digoin en Saône-et-Loire a été acceptée ce lundi 11 janvier par le tribunal de commerce de Mâcon. Il s'agit de Jean-Maurice Schmidt qui possède 6 entreprises dans des domaines variés (automobiles, plastiques…) soit un groupe Bowden Services de près de 450 salariés. Digoin céramique était en redressement judiciaire depuis juin 2015. C'est une petite satisfaction pour les employés puisque seulement 68 salariés sur 130 seront repris.

Voir le reportage de Damien Boutillet et Romy Ho-a-Chuk, avec : Jean-Maurice Schmidt Groupe Bowden Services - repreneur de la faïencerie de Digoin, David Ghislain Représentant du personnel 
Reprise Faïencerie de Digoin
Une seule offre a été retenue pour la reprise de la faïencerie de Digoin en Saône-et-Loire. Examinée ce lundi 11 janvier 2016 par le tribunal de commerce de Mâcon, elle a été acceptée. Il s'agit de Jean-Maurice Schmidt


La faïencerie de Digoin a été fondée au 18è siècle. Elle est réputée dans le monde entier pour son savoir-faire, mais elle connaît de nombreuses difficultés ces dernières années. Reprise en 2009 par le groupe anglais Dubson, elle a été placée en redressement judiciaire au mois de juin 2015. Un plan de sauvegarde de l'emploi a été mis en place. L'actuelle direction prévoyait un montant de 67 000 € pour le licenciement économique de 61 salariés sur les 123 au total de la faïencerie. 

Une décision qui ne satisfait pas les salariés. Certains ont observé une grève ce jeudi 7 janvier 2016 à l'appel de la CGT pour protester contre les modalités du PSE prévues par le groupe Dubson. Un mouvement suivi à plus de 65% selon nos informations.
Une première grève avait déjà eu lieu en 2012, les salariés estimant que la série d'engagements, notamment sur les investissements et les conditions de travail, n'étaient pas suffisants pour rendre la structure pérenne.

Ils attendent beaucoup de l'offre de reprise de la société Bowden services, spécialisée dans l'industrie automobile. Elle se serait engagée à reprendre 68 salariés pour continuer à faire tourner l'entreprise.







A lire aussi

Sur le même sujet

Dole : du foot mixte au lycée

Les + Lus