Jeux de société : découvrez "Kellia", une création des frères de la communauté de Taizé en Saône-et-Loire

Publié le
Écrit par Auberi Verne avec Alexandre Baudrand et Anthony Borlot

Les frères de la communauté de Taizé, en Saône-et-Loire, ont profité des confinements pour créer leur propre jeu de société, baptisé "Kellia". Il vous transporte aux débuts du christianisme dans le désert égyptien.

Égypte. 4ème siècle après Jésus-Christ. Une poignée d'hommes et de femmes part dans le désert en quête d'une vie plus proche de Dieu. Pour survivre, ils construisent des sortes de huttes nommées "kellia" ("cellules" en grec).

Ce postulat a inspiré les frères de la communauté de Taizé (Saône-et-Loire). Ils ont créé un jeu de société basé sur l'histoire de ceux qu'ils appellent les "pères et mères du désert". Après neuf mois de travail, le Kellia est finalement sorti début décembre.

L'idée du Kellia est née pendant le confinement. Pour pallier leurs difficultés financières, ils ont donc décidé de "regarder autour d'eux pour voir comment le valoriser".

"On a la nature et les fruits de la nature", avance frère Raphaël, l'un des co-créateurs du jeu. "Ce qu'on a, si on en prend soin, on peut en retirer ce dont on a besoin. Pour les pères et mères du désert, c'était pareil, c'est comme ça que nous est venu l'idée d'intégrer ça dans le jeu."

On s'est dit qu'il fallait qu'on essaie quelque chose de neuf.

Frère Sébastien, responsable de la communication de la communauté de Taizé

"Pendant les confinements, on a eu le temps de réfléchir sur beaucoup de choses", indique de son côté frère Sébastien, le responsable de la communication de la communauté. "On s'est dit qu'il fallait qu'on essaie quelque chose de neuf. Alors quand des jeunes frères sont venus avec cette idée de jeu, bien sûr, j'étais étonné. Mais on s'est dit qu'il fallait essayer, et si ça marche, tant mieux."

Et selon lui, ça marche bien. Depuis le lancement officiel du jeu le 6 décembre, plusieurs centaines d'exemplaires seraient déjà parties.

Alors, comment on joue ?

Dans une partie de Kellia, vous incarnez l'un des "pères ou mères du désert". L'objectif est simple : tous les joueurs doivent construire leur propre cabane dans le nombre de tours imparti. Si l'un des joueurs n'y parvient pas, tout le monde perd.

"C'est un jeu coopératif, ce n'est pas une compétition", explique frère Raphaël. "L'idée, c'est de ne laisser personne derrière. Ceux pour qui ça se passe bien doivent aider les autres. Ceux pour qui ça se passe moins bien doivent accepter de se faire aider. On essaie de favoriser la collaboration."

Pour accomplir votre objectif, vous pouvez réaliser plusieurs actions au sein de chacun de vos tours. Construire votre cabane, vous promener, prendre soin du désert... Autant de mécaniques qui vous feront soit récupérer, soit dépenser des petits cubes de couleur. Ceux-ci symbolisent une ressource nécessaire à votre victoire.

Au total, une partie dure environ 50 minutes. Il existe cependant plusieurs niveaux de difficulté, qui augmentent ou réduisent la durée du jeu. Prix affiché sur le site de la communauté : 28,50€.