Cet article date de plus de 4 ans

Alstom va livrer 20 rames supplémentaires pour le métro parisien

20 nouvelles rames de métro automatisé ont été commandées à Alstom pour le métro parisien pour plus de 150 millions d'euros. Ces trains seront partiellement fabriqués sur le site creusotin d'Alstom.
Les rames de type MP14 seront partiellement fabriqués sur le site du Creusot (Saône-et-Loire).
Les rames de type MP14 seront partiellement fabriqués sur le site du Creusot (Saône-et-Loire). © Alstom
Le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) a annoncé mercredi la commande de 20 rames de métro automatisé à pneus au constructeur ferroviaire Alstom, pour un montant de 163 millions d'euros, dans le cadre d'un contrat signé début 2015.

Ces 20 rames de six voitures sont destinées à la ligne 4 du métro parisien, seront "livrées entre 2021 et 2022", précise le Stif dans un communiqué.

Le Creusot mis à contribution

Elles s'ajoutent aux 35 rames de huit voitures, commandées début 2015 pour la ligne 14, moyennant 518 millions d'euros.

Les bogies des trains seront fabriqués sur le site Alston du Creusot en Saône-et-Loire. Les moteurs seront fournis par l'usine d'Ornans dans le Doubs.

Le contrat signé en janvier 2015 par Alstom, le Stif, la RATP et le Syndicat du Grand Paris (SGP) prévoyait l'acquisition par tranches de 217 rames MP14, pour plus de 2 milliards d'euros sur 15 ans.

"Cette levée d'option va permettre de pérenniser les emplois en France pendant plusieurs années" sur sept sites d'Alstom "et chez ses fournisseurs", a réagi le groupe dans un communiqué.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alstom économie entreprises transports en commun transports