• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Eolien : un mouvement de grève à Franceole

Franceole, seul fabricant français de mâts acier d’éolienne, est basé à Dijon et au Creusot / © Amélie Douay
Franceole, seul fabricant français de mâts acier d’éolienne, est basé à Dijon et au Creusot / © Amélie Douay

Le seul fabricant français de mâts acier d’éolienne a été placé en redressement judiciaire. Les salariés du site du Creusot, en Saône-et-Loire, ont lancé un mouvement de grève ce mercredi 5 juillet 2017. Ceux de Longvic les rejoignent jeudi 6 juillet.

Par B.L.

Franceole  possède deux sites de production en Bourgogne : l’un à Longvic dans l’agglomération dijonnaise et l’autre au Creusot, en Saône-et-Loire.
L’entreprise a été placée en redressement judiciaire le 17 mai 2017.

Les salariés en sauront un peu plus sur ce qui les attend demain jeudi 6 juillet : le tribunal de Chalon-sur-Saône doit prendre une décision après l’examen d’éventuelles offres de reprise : soit la prolongation de la période d'observation, soit la liquidation. Les employés s'inquiètent de l'absence de repreneur. 

Franceole : les salariés sont inquiets pour leur avenir
L'entreprise qui fabrique et produit des mâts pour éoliennes a été placée en redressement judiciaire. Le tribunal de Chalon-sur-Saône doit se prononcer sur son sort jeudi 6 juillet. France Eole emploie 159 personnes sur ses sites du Creusot et de Longvic. Ils ont décidé de se mettre en grève pour manifester leurs craintes. - JT 19h du mercredi 5 juillet 2017

De leur côté, les salariés du site de Longvic ont décidé de se mettre en grève à partir de 10 heures du matin jeudi 6 juillet.

A lire aussi

Sur le même sujet

Bourgogne : de nombreuses animations vous attendent pour le Mois des Climats !

Les + Lus