Dijon : REpower commande 24 mâts d'éoliennes à Franceole

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L. avec l'AFP
L'entreprise Franceole est née de l'union de Siag basé au Creusot (Saône-et-Loire) et de Céole à Dijon, qui étaient tous deux en dépôt de bilan.
L'entreprise Franceole est née de l'union de Siag basé au Creusot (Saône-et-Loire) et de Céole à Dijon, qui étaient tous deux en dépôt de bilan.

L'usine Franceole de Dijon, en Côte d'Or, a le vent en poupe. Après Siemens il y a quelques jours, c’est l’Allemand REpower qui vient de lui passer commande de mâts d'éoliennes.

L'allemand REpower, filiale du géant indien des éoliennes Suzlon, a remporté une commande de 24 éoliennes de 2 mégawatts chacune. Ces éoliennes équiperont quatre parcs éoliens de Valorem en France, ont annoncé les deux entreprises jeudi 12 septembre 2013.

Ces quatre parcs de six éoliennes se situent en Picardie, Pays de la Loire et Bourgogne (deux parcs), précisent Suzlon et Valorem dans un communiqué commun. Le montant du contrat n’a pas été dévoilé. En revanche, on sait que les mâts seront fabriqués par le français Franceole, en Bourgogne.

Le 29 août dernier, c’est le géant industriel allemand Siemens qui avait commandé des éoliennes à Franceole, dans le cadre d’un contrat avec EDF pour 24 éoliennes de 3 mégawatts chacune. L'entreprise Franceole est née de l'union de Siag basé au Creusot (Saône-et-Loire) et de Céole à Dijon, qui étaient tous deux en dépôt de bilan. FrancEole emploie environ 200 personnes et réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 30 millions d'euros.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.