La filière nucléaire française doit se ressaisir vite, prévient Bruno Le Maire

Le ministre de l'Economie et des FInances Bruno Le Maire / © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Le ministre de l'Economie et des FInances Bruno Le Maire / © FRANCOIS GUILLOT / AFP

Bruno Le Maire, ministre des Finances, a appelé la filière nucléaire française "à se ressaisir vite". Le gouvernement a demandé à EDF de mettre en place un "plan d'action" pour remettre la filière nucléaire aux "meilleurs niveaux d'exigence".
 

Par avec AFP

Que demande le gouvernement à EDF ?


"Il n'est pas acceptable que l'une des filières les plus prestigieuses et les plus stratégiques pour notre pays connaisse autant de difficultés", a déclaré le ministre des Finances sur RTL lundi 28 octobre 2019.

Cet été, le gouvernement avait commandé un audit pour faire la lumière sur les déboires à répétition du chantier de Flamanville. Ce rapport lui a été remis ce lundi dans la matinée par Jean-Martin Folz, l'ancien patron de PSA.

Les déboires d'EDF avec l'EPR de Flamanville sont dus à un "irréalisme" des estimations initiales, mais aussi à une perte de compétences de la filière et à un manque de "culture de la qualité", indique l'audit. Le rapport pointe entre autres les "défaillances techniques et industrielles" observées sur ce projet, en particulier en matière de soudage.


L'Etat a demandé à EDF de lancer un plan d'action d'ici un mois. Ce plan devra notamment porter sur la "gouvernance des grands projets" et "l'établissement des responsabilités" avec une possible "réorganisation des équipes", a précisé le ministre des Finances.

 

Où en est le projet de réacteur nucléaire EPR de Flamanville ?


Le projet de réacteur nucléaire EPR de Flamanville dans la Manche a été lancé il y a quinze ans.
Au fil des mois, les problèmes techniques n’ont cessé de se multiplier.

Conséquence : la facture ne cesse de grimper. Récemment, EDF a annoncé que la facture allait s'élever à 12,4 milliards d'euros suite à des problèmes de soudures. Quant à la mise en service prévue initialement pour 2012, elle est actuellement inenvisageable avant fin 2022.

Rappelons que des composants de cet EPR ont été forgés en partie au Creusot, en Saône-et-Loire.
En avril 2015, on a découvert une anomalie dans la composition du couvercle et du fond de la cuve fabriqués par Areva en 2006 et 2007. Des défauts de soudure ont aussi été détectés sur le réacteur.
 


La filière nucléaire est sur la sellette


Par ailleurs, en septembre dernier, EDF a dit avoir été informé par sa filiale Framatome (l'ancienne branche réacteurs du groupe Areva) que des composants de réacteurs nucléaires sur des matériels neufs ou déjà mis en service pouvaient être défectueux. EDF n'a pas précisé sur quels sites ces matériels avaient été installés. 

L'électricien explique que les procédures prévues n'ont pas été respectées lors d'opérations réalisées "sur certaines soudures de générateurs de vapeur".

EDF dit mener "des analyses approfondies" à ce sujet. 


 

Le pôle de compétitivité de l’industrie nucléaire et la Bourgogne

Le pôle de compétitivité de l’industrie nucléaire est né de la volonté des acteurs industriels de la filière nucléaire.

Tout a commencé en 2005 avec la création du Pôle Nucléaire Bourgogne (PNB). 
En 2017, pour fédérer l’ensemble des acteurs du secteur, le PNB est devenu Nuclear Valley, le pôle de compétitivité de la filière nucléaire française.

C’est le seul pôle de compétitivité dédié au nucléaire civil en France labellisé par l’État. Ce pôle regroupe l’ensemble des ressources (industrielles, institutionnelles, académiques et scientifiques) présentes dans les régions Bourgogne Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes.

"Depuis plus de 10 ans, Nuclear Valley anime une communauté de 240 membres en associant sur des projets collaboratifs des entreprises (PME, ETI, Grands Groupes), des laboratoires de recherches et des organismes de formation.
Nuclear Valley fédère ses adhérents autour de 6 axes stratégiques :
-conception et réalisation d’équipements
-exploitation et maintenance
-démantèlement, recyclage et stockage
-génie civil et bétons nucléaires
-Le numérique
-nucléaire médical – radioprotection"
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus