"Plan d'urgence" contre le chômage : comment accompagner les demandeurs d’emploi ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L. avec AFP
Lyon, le 06/01/2016
Lyon, le 06/01/2016 © France3 RA

François Hollande a présenté lundi 18 janvier 2016 son "plan d'urgence" contre le chômage : plus de deux milliards d'euros seront consacrés à former 500 000 chômeurs et inciter encore les PME à embaucher.

Que prévoit le "plan d'urgence" contre le chômage ?

Le président de la République a fait de la baisse du chômage la condition d'une nouvelle candidature à l’Elysée en 2017. Le temps est donc compté, avec 650 000 chômeurs supplémentaires inscrits à Pôle emploi depuis son élection et le chiffre record de 3,57 millions de personnes sans aucun travail.

Le "plan d'urgence" contre le chômage qui a été dévoilé prévoit notamment un milliard d'euros pour financer la formation de 500 000 chômeurs.
François Hollande a demandé que soient définis les besoins de formations "branche par branche, région par région" avec la mobilisation notamment de Pôle emploi et de l'Afpa, l’Association pour la formation professionnelle des adultes qui forme 80 000 demandeurs d'emploi par an.

Les formations de l’Afpa, sont financées par les régions. Il s’agit de formations longues (8 mois environ) et "qualifiantes". Elles débouchent sur un diplôme reconnu par le ministère du Travail, pour des métiers opérationnels (du CAP jusqu'au niveau Bac+2). Environ 62% des chômeurs qui les suivent trouvent un travail dans les six mois.



Quels sont les métiers qui recrutent ?

Dans la restauration, métier "en tension" (qui peine à recruter), la chance d'être embauché monte à 90%.
La cuisine fait un tabac : l'effet "Masterchef" a créé une mode, analyse Pierrick Gobin, manager de formation. En revanche, la promotion serveurs a du mal à séduire. "Il y a un problème d'image, les gens imaginent un simple porteur d'assiettes, alors que c'est bien plus que ça", analyse le manager, qui a dû annuler une formation faute de candidats.

A l'inverse, la formation au génie climatique (climatisation, réfrigération, etc.) est prisée. "C'est un métier en tension, peu connu, avec une législation sévère nécessitant une bonne qualification", souligne Raphaël Klein, manager de formation. Les stagiaires du "froid" sont quasiment certains de trouver du travail, avec des salaires d'embauche supérieurs au Smic. 15 à 20% des promotions ne sont pas occupées : à budget constant, elle pourrait donc en absorber davantage.

Orienter les personnes qui sont à la recherche d'un emploi, d'une évolution professionnelle ou d'une formation, cela fait partie des missions des MIFE (Mission d'information sur la formation et l'emploi). Voyez notre reportage tourné au Creusot, en Saône-et-Loire.
durée de la vidéo: 01 min 52
"Plan d'urgence" contre le chômage : comment accompagner les demandeurs d’emploi ?

Reportage : Michel Gillot et Damien Rabeisen / Montage : Philippe Sabatier / Intervenants :

  • Thérèse Regniaud Pinaton, conseillère en orientation professionnelle
  • Marie Lise Calabria, directrice d'AGIRE Le Creusot-Montceau (Agir pour l'Insertion, la Réussite et l'Emploi)

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.