• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saône-et-Loire : André Billardon, le maire du Creusot, se retire de la vie politique

André Billardon
André Billardon

A 75 ans, celui qui fut notamment ministre de l'Industrie et du Commerce extérieur de Pierre Bérégovoy, a décidé de mettre fin à sa vie politique. Il l’a annoncé lors du conseil municipal de la ville du Creusot lundi 21 décembre 2015.

Par B.L. avec Creusot Infos


C’est une figure de la vie politique qui s’en va. Natif de la Nièvre, André Billardon, professeur de mathématiques de formation, a occupé de nombreuses responsabilités à l’échelon national et régional : outre quatre mandats de maire du Creusot, il fut aussi président de la communauté urbaine Creusot-Montceau, président du conseil général de Saône-et-Loire, président du conseil régional de Bourgogne, député de Saône-et-Loire,  président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale de 1984 à 1986.

L'ancien ministre de l'Industrie a aussi montré son savoir-faire dans la gestion économique du Creusot. La ville a su faire face à la désindustrialisation qui menaçait l'ancien bastion de la famille Schneider après la fermeture notamment de l'usine Creusot Loire dans les années 80. Aujourd'hui, la cité creusotine abrite sur son territoire de nombreux fleurons de l'industrie internationale comme Alstom, Snecma, Industeel, General Electric, Areva, etc.

Saône-et-Loire : André Billardon, le maire du Creusot, se retire de la vie politique
André Billardon est un personnage central de la vie politique bourguignonne. Cet élu socialiste a occupé de nombreuses fonctions en Saône-et-Loire, au conseil régional de Bourgogne, à l'Assemblée nationale... et jusqu'au gouvernement. Retour sur un parcours exceptionnel. - Commentaire : Lilian Melet / Montage : Gabrielle Guillot
Commentaire : Lilian Melet / Montage : Gabrielle Guillot

André Billardon ne détenait plus que le mandat de maire du Creusot. Il présentera sa démission lors du premier conseil municipal de l’année 2016. David Marti, qui est son 1er adjoint depuis mars 2014, devrait prendre sa succession.
"Je m'étais engagé à passer les commandes de la ville en cours de mandat", a rappelé André Billardon à France 3 Bourgogne. "Les conditions me sont paru remplies pour le faire à cette date. Mais, on ne quitte pas comme ça son fauteuil de maire après 21 années presque passées dans ce fauteuil sans un pincement au coeur."

"Je ne me vois pas être maire jusqu'à 80 ans. Il est légitime de penser à transmettre le flambeau. Pour ce qui me concerne, je m'y suis préparé et je le fais de façon apaisée", a-t-il aussi déclaré au site Creusot Infos.

Lire aussi sur le blog politique de France 3 Bourgogne : André Billardon : le patron se retire

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus