Saône-et-Loire : une photographe offre pour Octobre Rose un shooting en échange d’un don pour la Ligue contre le cancer

Publié le
Écrit par Nathalie Zanzola
Séance shooting d'un jour pour la Ligue contre le cancer
Séance shooting d'un jour pour la Ligue contre le cancer © NZ / France Télévisions

Laura, photographe professionnelle installée à Saint-Pierre-de-Varennes, investit le temps d’une journée une boutique éphémère du Creusot pour un shooting solidaire au profit de la Ligue contre le cancer.

Laura est spécialiste dans la photographie artistique des nouveau-nés, des femmes enceintes et plus largement des portraits de famille. Le milieu de la santé est également un univers qui touche la jeune femme, infirmière de formation.
Dans son entourage, comme pour beaucoup d’entre nous, des proches ont été touchés par la maladie. Face au cancer, difficile pour la famille ou les amis de savoir comment réagir ou s’investir.

S’investir c’est compliqué, on ne sait pas comment faire. Il y a plein d’actions mises en place pour Octobre Rose. Je me suis demandé ce que je pouvais apporter avec mon métier de photographe.

Laura, photographe

De nombreux shooting sont organisés avec des femmes malades ou anciennes malades et Laura avait envie de faire quelque chose de différent afin que chacun puisse s’investir à son niveau.

Elle propose donc à la ville du Creusot l’idée d’une journée de séance photo ouverte à toutes dans une boutique éphémère du centre-ville. La mairie ainsi que l’hôpital Hôtel-Dieu ont immédiatement suivi Laura dans son projet.

Mercredi 20 octobre, elle installe donc son décor dans cet espace vide avec des objets de décorations de son studio auxquels s’ajoutent de nombreuses compositions florales offertes par un fleuriste de la ville.


Dans un coin discret de la boutique, Laura a déposé une boite afin de récolter les dons des participantes. La totalité de l’argent récolté lors de cette journée est reversée à la Ligue contre le cancer.

Les gens ont adhéré à ce projet et les femmes qui ont pris rendez-vous et qui ne sont pas malades ont trouvé que c’était un moyen de participer à leur manière à cette lutte.

Laura, photographe

Laura recueille également le témoignage de certaines femmes atteintes de cancer afin d’illustrer leurs portraits qui seront prochainement affichés dans le service oncologie de l’hôpital Hôtel-Dieu du Creusot.

Les modèles d’un jour sont reçues dans une ambiance chaleureuse par la photographe. Laura a le don de mettre à l’aise les personnes qu’elle reçoit et entame la discussion autour d’un café. Les plus timides se détendent et, pour les femmes malades, c’est un moment privilégié où la parole est ouverte. 

Marie-France arrive avec sa fille Laetitia. C'est la jeune femme qui a proposé à sa mère de participer à cette séance de prise de vue. Pour cette dame pétillante atteinte d’un cancer du sein, c’est une façon de montrer que l’on peut vivre normalement et aller de l’avant. "Cette séance photo, c’est un peu un pied-de-nez à la maladie… Montrer qu’on est des battantes et que l’on peut être très belles."

Sylvie, 50 ans, participe également à ce shooting pour soutenir l’action du mouvement Octobre Rose. Dans son entourage, une personne est atteinte d’un cancer et l’annonce de cette maladie l’a beaucoup remuée. Elle avoue avoir également "un peu peur" d’être un jour atteinte elle-même de cette foutue maladie.

En fin de matinée, Bruna, accompagnée d'une amie, fait son entrée dans le studio éphémère. Toujours en chimiothérapie, cette femme de 58 ans est un personnage joyeux et attachant. Branchée sur 100 000 volts, elle avoue que c'est son "petit grain de folie" qui la maintient en vie. Elle veut témoigner de ce qu'elle vit actuellement et surtout véhiculer un message d'espoir pour toutes celles atteintes dans leur chair.

Me faire photographier aujourd’hui, c’est un moment émouvant car je me dévoile avec le crâne rasé. Et finalement….je me sens vraiment belle et je m’assume complètement

Bruna

Nathalie, 51 ans est coiffeuse au Creusot. Sa filleule de 17 ans est malade depuis sa naissance : "Je trouve que ce qu’on fait pour ces femmes, le fait qu’on prenne en compte leur féminité c’est nouveau…et c’est très bien."

Les modèles se suivent tout au long de cette journée sous le regard bienveillant de Laura, la photographe. Pour cette professionnelle, difficile parfois de retenir une larme en écoutant le témoignage de ces femmes qui viennent poser pour elle. Cette journée est une belle leçon de solidarité mais également d'échanges, de rencontres riches en émotions et pleines bonne humeur ! Une journée immortalisée par les photos que recevront les participantes sous format numérique.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.