Lugny : l'association "la vérité pour Anthony" veut faire la lumière sur la disparition d'Anthony Lambert

Publié le

Une association s'est créée en mars dernier pour faire éclater la vérité sur la disparition d'Anthony Lambert, en décembre 2021. Le 1er mai et la vente de muguet permet à l'association de se faire davantage connaître du grand public.

Anthony Lambert a disparu en toute fin d'année 2021. Il sera retrouvé mort 10 jours plus tard, son corps dénudé dans un champ près de Montbellet (Saône-et-Loire).

Des personnes émues par sa disparition ont décidé de créer une association à Lugny (Saône-et-Loire)  "pour la vérité" sur Anthony et sa disparition, le 19 mars.

Récolter des fonds pour l'association

C'est en profitant de la vente de muguet du 1er que Mylène Fento, co-fondatrice de l'association, souhaite aussi faire connaître son action et récolter des fonds.

L'association a été créée car Anthony était un jeune de l'aide sociale à l'enfance et Mylène Fento est catégorique : « Ce que l’on ne veut pas, c’est que l’affaire tombe aux oubliettes. On veut vraiment qu’il y ait une enquête. » 

La personnalité d'Anthony a profondément touché la co-fondatrice de l'association « C’était un garçon d’une gentillesse, d’une naïveté… C’est un garçon tellement vulnérable qu’il faut qu’on montre qu’on soutient ces enfants-là »

Une disparition qui interroge

Le 31 décembre 2021, Anthony quitte en pleine nuit le camping du village. Son corps sera retrouvé nu, une semaine plus tard, dans un champ, sans explication. 4 mois plus tard, cette disparition interroge toujours autant.

François Rougeot, conseiller municipal à Lugny, fait part de ses interrogations : " J’avais déjà alerté depuis au moins depuis 2 mois la municipalité, le Maire, de certains dysfonctionnements au camping. [...] J’étais très surpris que ce site puisse accueillir des jeunes en difficulté, que personne ne s’en soucie et puis bien sûr, de ce qui est arrivé »

Un cabinet d'avocats spécialisé engagé

Les adhérents de l'association souhaitent que toutes les pistes soient explorées. Ils étaient présents à La Clayette, Charolles et Paray-le-Monial dans la matinée du 1er mai. 

Déborah Loriot est la fille de la famille d'accueil qui avait recueilli Anthony Lambert. Elle explique que ce sont les avocats Maître Didier Seban et Corinne Herrmann qui ont été contactés par l'association : "Ils sont très forts dans les 'Cold Case', dans des enquêtes un peu particulières.  Aujourd’hui les avocats vont nous aider. On a besoin de conseils, sur la façon de s’y prendre, qu'est-ce qu'il faut faire, comment faire les choses et l’avocat va être là pour nous guider dans tout ça »

Déborah fait part de son amertume quand au suivi de l'affaire : "Anthony est mort le 9 janvier, nous avons vu les gendarmes le 10 janvier, et depuis on n'a plus eu de nouvelles. Nous ne savons pas aujourd'hui où en est l'enquête et si officiellement, il y a enquête ! Nous attendons ces réponses-là"

Pour les proches et les amis d’Anthony, le plus dur reste à faire : leur quête de vérité pour Anthony ne fait que commencer.