Deux Miss dans la famille Lorphelin : "On ne s'y attendait pas", confie leur père

Dans la famille Lorphelin, on connaît déjà bien Marine, Miss France 2013. Samedi, les téléspectateurs de toute la France vont découvrir Lou-Anne qui représentera la Bourgogne au concours de beauté. Nous sommes allés à la rencontre de leurs parents à Charnay-lès-Mâcon en Saône-et-Loire.

Marine et Lou-Anne Lorphelin, le 3 octobre 2020 lors de l'élection de Miss Bourgogne.
Marine et Lou-Anne Lorphelin, le 3 octobre 2020 lors de l'élection de Miss Bourgogne. © Ketty BEYONDAS / MAXPPP

Lou-Anne Lorphelin, étudiante en management à Grenoble, a surpris toute la famille en se présentant au concours de Miss Bourgogne en octobre dernier. Une deuxième Miss dans la famille, c'est une grande fierté pour ses parents.

"C'est assez extraordinaire, confie son père Philippe. Déjà, on ne s'y attendait pas. Lou-Anne ne nous l'a pas dit, elle ne nous a pas prévenus. C'est vrai que c'était possible. À partir du moment où vous avez deux filles et qu'il y en a une qui est élue, c'est vrai qu'on se dit peut-être qu'un jour la deuxième se présentera. Mais c'était vraiment pas le sujet à la maison."

La candidature de Lou-Anne, d'abord à Miss Saône-et-Loire, a été une surprise même pour sa grande sœur. "Elle n'en avait pas parlé du tout à Marine, indique la mère, Sandrine. C'est plutôt bien en fait. Je pense qu'elle a fait son choix elle-même. Elle se sentait prête pour vivre l'expérience et elle avait envie de ne pas passer à côté de cette expérience là."

Lou-Anne Lorphelin est arrivée en tête du concours de culture générale auquel doivent répondre toutes les candidates à Miss France. "C'est sa fierté, c'est la nôtre aussi, ajoute Sandrine Lorphelin. Elle a suivi des études, elle a fait deux années de prépa. Et la culture générale, c'est très important en prépa. Je pense que toute la Bourgogne peut être fière de sa Miss."

durée de la vidéo: 01 min 51
Rencontre avec les parents de Lou-Anne Lorphelin

 

Les conseils de sa grande sœur

Passionnée de danse, Lou-Anne montera sur scène en espérant décrocher la couronne de Miss France comme sa sœur Marine en décembre 2012. Une grande sœur qui a pu lui donner quelques conseils. "Lou-Anne lui a posé quelques questions pour savoir comment s'organisaient les journées, les répétitions. Mais Marine n'interfère pas dans son aventure. Elle lui a juste donné quelques conseils, mais elle la laisse faire. Vivre son aventure toute seule et se faire sa propre expérience", raconte Sandrine Lorphelin.

"Elle vit l'expérience pour son côté professionnel. Lou-Anne est perfectionniste, explique Philippe Lorphelin. Tout ce qui est rapport à ses études, à son travail actuel, la communication, le marketing, ça l'intéresse. Je pense qu'elle aime le challenge."

"Et puis par dessus tout elle adore la danse. Elle a fait douze ans de danse, ce qui fait que pour elle c'est un peu un stage de danse. Elle s'éclate. Elle nous a dit 'c'est génial, je fais de la danse tous les jours'. Elle le vit très bien, c'est son domaine."

Les parents seront samedi au Puy-du-Fou pour suivre l'élection, dans une salle vide en raison de la crise sanitaire. Et avec le même stress qu'il y a huit ans.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
miss france culture people