Ils retrouvent des vestiges vieux de 2 000 ans en plein centre-ville : nouvelle découverte archéologique à Mâcon

A Mâcon (Saône-et-Loire), en marge des travaux d’un bâtiment, un chantier de fouilles archéologiques préventives a été ouvert. Des vestiges vieux de 2 000 ans ont été découverts, et apportent de nouvelles réponses quant à l'histoire antique de la ville.

En plein centre de Mâcon, Daniel Barthélémy et son équipe d’archéologues sont à pied d’œuvre depuis quelques semaines. En marge de la construction d’un nouveau bâtiment pour le département de Saône-et-Loire, l’Inrap, l’Institut national de recherches archéologiques préventives, a ouvert un chantier.

"Nous sommes sur un emplacement où va être construit un immeuble et ce secteur se trouve dans un espace de la ville de Mâcon où on sait qu'il y a potentiellement des vestiges archéologiques. En amont de la construction de cet immeuble, le service d'archéologie de Bourgogne a prescrit un diagnostic qui a confirmé la présence de vestiges archéologiques", explique Daniel Barthélémy, responsable scientifique de la fouille préventive.

De nouvelles connaissances sur l'histoire de la ville

Après le décapage, Quentin Guérin, archéologue, se charge de la mise au jour des vestiges antiques. C’est l’heure du nettoyage. Il permet de commencer à comprendre les contours des structures découvertes. "On est dans des architectures romaines. On a quelques éléments céramiques qui nous permettent de dire que plus bas, on est vers la période augustéenne précoce, dans la première moitié du 1er siècle après Jésus-Christ. Après par effet d'accumulation, on va avoir des périodes peut être plus anciennes des 2ème et 3ème siècles."

1000 m2 de chantier de fouilles qui nous ramènent entre -60 avant Jésus-Christ, la fin de la période gauloise et la conquête romaine jusqu’à un âge avancé de l’Empire romain.

Cette fouille archéologique réalisée à Mâcon, Matisco de son nom latin, apporte de nouvelles connaissances sur l’histoire de la ville. "C’est toujours sympa de découvrir des structures très bien conservées comme celles-ci. Ça fait partie de notre métier, c'est notre quotidien. On est sur un site d’occupation gallo-romaine de la ville de Mâcon. Moi ça me tient à cœur ce type de période, les questions qui en découlent."

Les archéologues vont poursuivre leurs travaux jusqu’à fin juillet. Et la fouille des Épinoches ouvrira même ses portes au public le 16 juin lors des journées européennes de l'archéologie.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité