Interpellation violente d'un livreur à Montceau-les-Mines: ce que l'on sait de l'affaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bamba Gueye avec Christophe Tarrisse et David Segal.

Les faits se sont déroulés le mercredi 5 janvier sur le parking de McDonald’s à Montceau-les-Mines en Saône-et-Loire. Selon une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, un jeune homme est violement contrôlé par deux policiers. Le procureur de Chalon a ouverture de deux enquêtes.

La vidéo dure quelques secondes et a été publiée sur Snapchat. On y voit deux policiers floutés en train de contrôler un jeune homme de 23 ans. Un autre homme crie "Pourquoi il saigne ?". En effet sur cette vidéo, l’homme contrôlé saigne à l’arcade sourcilière après avoir reçu un coup de poing de la part du policier.

Selon un communiqué de Patrice Guigon, procureur de la République de Chalon-Sur-Saône, les faits se sont produits le mercredi 5 janvier à 15h30. Deux agents de police aperçoivent une voiture d’un livreur Uber garé sur une place handicapée. Le livreur attend sa commande sur le parking de McDonald’s de Montceau-les-Mines. "Je reconnais une mauvaise habitude que nous les livreurs prenons" explique-t-il.

Les policiers font remarquer au livreur qu’il n’a pas le droit de stationner sur cet emplacement. Ce dernier aurait mal réagi et "s’est emporté verbalement puis physiquement contre les policiers, blessant l’un d’eux", selon le communiqué du procureur.

L’homme interpellé témoigne

"Je suis resté calme avant les faits. Après je suis un humain, j’ai des émotions. Donc après les faits, j’étais pris d’émotions " reconnait le livreur qui par la suite a été interpellé.

Il explique qu’il a l’habitude d’être contrôlé en tant que livreur par les forces de l’ordre. "Je n’ai jamais aucun problème avec la police". Le jeune homme a été choqué par la scène qu’il a vécue. "Ça été très traumatisant et inattendu. Ça laisse des traces ce genre de choses [...] ça m’empêche de dormir. J’ai des images sans cesse dans ma tête" témoigne-t-il.

Une version différente selon les policiers

Selon les deux agents de police, l’individu aurait également été violent. Une des policiers aurait une torsion au pouce. Ce dernier a été par la suite ausculté et il a été mis pendant deux semaines en arrêt de travail.

Deux enquêtes ont été ouvertes

La première vise le livreur. Après l’incident, il a été placé en garde à vue pour "outrage à personne dépositaire de l’autorité publique et rébellion".  Les policiers aussi sont visés par une enquête pour savoir précisément comment s’est déroulée l’interpellation. Le procureur de la République de Chalon-Sur-Saône a saisi la direction départementale de la sécurité publique de Mâcon.

Maître Ramazan Ozturk, avocat du livreur se félicite de cette saisie et se questionne  sur le cadre légal de l’intervention des policiers. "Est-ce qu'on a respecté la légalité notamment concernant ce coup que tout le monde a vu ? Est-ce que l’interpellation nécessitait un violent coup de talkie-walkie en plein visage ? Est-ce que c’était nécessaire ?" se questionne l’avocat.

Ce dernier ajoute que son client est un homme sans histoire et qu’il est étudiant en licence de psychologie "Ce n’est pas un garçon qui est inscrit dans la délinquance. Ce n’est pas un garçon qui fréquente les commissariats de police"

À ce stade de l’enquête, le commissariat de Montceau-les-Mines n’a pas souhaité répondre.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité