Saône-et-Loire : la métallurgie source d'emploi pour les jeunes

Publié le Mis à jour le

Après des années noires, le secteur de la métallurgie recrute ! L'insertion professionnelle des jeunes et des partenariats avec le Ministère du Travail étaient à l'ordre du jour, lors de la visite de la Ministre du travail Elisabeth Borne vendredi 28 mai en Saône-et-Loire.

La Ministre du Travail se déplaçait en Saône-et-Loire pour rencontrer les associations d'insertion, mais aussi pour se rendre compte de l'apprentissage en entreprise, dans le secteur de la métallurgie.

Chez Framatome, un certificat de qualification

La Ministre a signé vendredi 28 mai un accord de partenariat entre le Ministère du Travail et l'Asssociation des Communautés de France (AdCF) dans les locaux de Framatome (Saint-Marcel).

Cet accord porte sur la mobilisation des intercommunalités en faveur de l’emploi et des qualifications, dans le cadre de France Relance et du plan « 1 jeune, 1 solution ».

Le partenariat entre le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et l’AdCF s’inscrit :

  • dans une volonté de répondre immédiatement aux conséquences économiques de la crise sanitaire dans les territoires,
  • dans une dynamique de construction de partenariats locaux (État - intercommunalités) pour favoriser l’emploi et l’insertion dans les territoires. Ces coopérations se traduiront notamment dans les futurs contrats de relance et de transition écologique (CRTE).

Chez Framatome, entreprise de chaudronnerie nucléaire, un certificat de qualification paritaire de métallurgie (CQPM), c'est-à-dire l'équivalent d'un CAP, a été mis en oeuvre. C'est un programme sur mesure pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises de la région. 

Ces certificats sont destinés à valider les capacités professionnelles dans l’exercice du métier. Ils permettent de s'adapter aux nouveaux métiers de la métallurgie et aux nouvelles technologies dans un contexte industriel en perpétuelle évolution.
Les CQPM sont élaborés et mis à jour régulièrement avec les entreprises pour mieux répondre à leurs besoins. 

 

Les besoins dans la métallurgie sont bien réels et permanents, comme le confirme Jérôme Sarre, responsable soudage du centre de formation chez Framatome : "Aussi bien pour les chaudronniers que pour les soudeurs, on a un manque de personnes confirmées. Chaque semaine j'ai des demandes d'employeurs ou d'agences d'intérim qui nous demandent des soudeurs, voire des chaudronniers, et des tuyauteurs."

La formation se met à niveau, et s'ajuste en fonction des besoins des entreprises. Nathalie Martzloff est directrice emploi-formation à l'UIMM (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie) Saône-et-Loire et Côte-d'Or. Pour elle, l'intérêt du certificat de qualification paritaire de métallurgie est double : "L'intérêt pour les entreprises, c'est d'avoir du personnel toujours à la pointe des technologies, et avoir des personnels qui ont des nouvelles compétences à apporter aux entreprises."

A Montceau-les-Mines, rencontre avec l'association "AGIRE"

L'association AGIRE a été créée par la Communauté Urbaine Le Creusot-Montceau afin d'aider les jeunes à s'insérer professionnellement. Cette association est aussi à destination des jeunes sortis du système scolaire, comme pour les personnes en difficulté sociale à s'insérer dans la vie (aide au logement, assistance santé, mobilité...) 

L'assocation fédère le travail de la Mission d’Information sur la Formation et l’Emploi (MIFE), de la Mission Locale, et du Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE). Une convention pour l'emploi des jeunes a été signée avec la CUCM dans le cadre du projet "Garantie Jeunes".

Une entreprise partie prenante dans l'insertion

La Ministre s'est aussi rendue dans l'entreprise Novium à Montceau-les-Mines, pour se rendre compte du label Empl'itude : premier label RSE territorial en France qui valorise les actions et bonnes pratiques des organisations en matière d’emploi.
La Responsabilité Sociétale des Entreprises désigne le fait que certaines entreprises, sur la base du volontariat, vont faire en sorte d’avoir un impact sur le développement durable. 

Le label Emplitude valorise aussi les actions et les bonnes pratiques des organisations en matière d’emploi, de ressources humaines et d’engagement sociétal.

Le reportage de Marie-Charlotte Roupie et David Segal

Intervenants :

  • David Brami, en reconversion professionnelle chaudronnerie
  • Jérôme Sarre, responsable soudage du centre de formation
  • Nathalie Martzloff, directrice emploi-formation UIMM Saône-et-Loire et Côte d'Or
Visite E.Borne en Saône-et-Loire : la métallurgie recrute