Téléthon : Une tentative de record de France de 24h nage à la piscine de Montceau-les-Mines

Gilles Grabski pose devant une affiche du Téléthon à la piscine de Montceau-les-Mines.
Gilles Grabski pose devant une affiche du Téléthon à la piscine de Montceau-les-Mines. © Philippe Charles
C'est un défi comme les aime le Téléthon. Samedi 7 décembre à 14 heures précise, le nageur Gilles Grabski s'élancera dans l'eau pour tenter de battre le record de France de distance pendant 24 heures de nage. Cet athlète ardéchois de haut-niveau -il participera aux prochains championnats de France de natation sur 200m dos- a été soutenu par le Montceau Olympic natation pour sa tentative de record. 
 

"Quand j'ai entendu parler de son projet, je lui ai proposé de venir réaliser son défi à la piscine de Montceau-les-Mines", confie Philippe Charles, le président du club de natation local. "Gilles c'est quelqu'un qui a déjà traversé la Manche, qui a déjà nagé pendant 12 heures : il est tout à fait capable de battre le record de France, voire du monde. Il vise de nager environ 95 km en 24 heures", poursuit Philippe Charles. 

Gilles Grabski est lui heureux d'avoir pu compter sur le soutien de la ville de Montceau-les-Mines et du club de natation local.

"Cela faisait trois ans que je voulais tenter ce record, mais je n'avais jamais trouvé le club et les installations nécessaires", dit cet athlète qui a spécifiquement bossé avec un nutritionniste pour gérer au mieux ses ravitaillements pour cette épreuve très spéciale par sa longueur pour un nageur.
 

De la compagnie dans l'eau

La piscine de Montceau-les-Mines sera aux petits soins pour ce beau défi. L'eau du bassin de 50 mètres va être réchauffée d'un degré supplémentaire pendant la nuit et des nageurs de haut-niveau ont été invités pour aider Gilles Grabski. La lauréate de la Coupe de France en eaux libres, la Dijonnaise Agathe Henri, sera ainsi là pour effectuer quelques longueurs à ses côtés. 

Les bénéfices de l'événement seront intégralement reversés au Téléthon. "J'ai souhaité le faire pour le Téléthon qui est une cause qui me touche. C'était l'occasion d'apporter des dons", conclut Gilles Grabski. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport natation téléthon société solidarité