Montceau-les-Mines: le directeur de l'hôpital suspendu

Le vendredi 10 avril, en pleine pandémie du Covid-19, le directeur du Centre Hospitalier de Montceau-les-Mines a été limogé, tandis que la directrice des soins infirmiers été mise à pied. 

© Amélie Douay - France 3 Bourgogne
C'est dans un communiqué sur l'épidémie de Covid-19 sur son territoire que la direction du GHT (Groupement Hospitalier de Territoire Saône-et-Loire Bresse Morvan) a annoncé le vendredi 10 avril sa décision concernant l'hôpital de Montceau-les-Mines :

La directrice de l’établissement support du GHT a pris, en responsabilité, la décision de mettre fin au contrat de travail du directeur délégué de l’établissement et a demandé à la directrice des soins de suspendre son activité. 

Des désaccords dans la gestion de l'hôpital

Christine Ungerer, Directrice des Centres Hospitaliers de Territoire évoque des désaccords plus anciens avec l'ancien Directeur de l'hôpital de Montceau et la Directrice des soins infirmiers :

"Il est important dans un contexte comme celui-là que nous allions tous dans la même direction. J'ai souhaité reprendre en direct la gestion de cette crise dans cet établissement car nous n'avions pas forcément les mêmes points de vue."
 
Christine Ungerer évoque des désaccords antérieurs à la pandémie de coronavirus Covid-19 pour justifier le départ du Directeur de l'hôpital de Montceau-les-Mines et la mise à pied de la Directrice des soins infirmiers.
Christine Ungerer évoque des désaccords antérieurs à la pandémie de coronavirus Covid-19 pour justifier le départ du Directeur de l'hôpital de Montceau-les-Mines et la mise à pied de la Directrice des soins infirmiers. © Amélie Douay - France 3 Bourgogne

Madame Ungerer précise que ces divergences sont antérieures à la pandémie de coronavirus :

"Je ne veux absolument pas le rendre responsables de l'épidémie au sein de l'hôpital. Le seul responsable, c'est le virus lui-même. C'est pour d'autres raisons que je leur ai demandé de suspendre leur activité."

Toujours selon la Directrice du GHT, un directeur par intérim devrait prendre ses fonctions à l'hôpital de Montceau-les-Mines dès mardi après-midi.

Selon nos informations, le directeur des EHPAD de l'hôpital serait parti de son propre chef il y a quelques jours.
 

Une omerta qui soulève des interrogations


Ce limogeage en pleine crise sanitaire suscite de nombreuses interrogations. Mais l'intersyndicale se refuse à tout autre commentaire. Tous les soignants joints par téléphone ont refusé de témoigner, même sous couvert d'anonymat.

 
Montceau-les-Mines : de nombreuses interrogations après le limogeage du directeur de l'hôpital
 

Une poussée épidémique depuis le début de la semaine


Selon nos informations, c'est la compétence de ces personnels de direction dans la gestion de la crise liée au Covid-19 qui est mise en cause. La situation au sein de l'établissement s'était fortement dégradée depuis quelques semaines.

Christine Ungerer confirme que 7 résidents de l'EHPAD Les Glycines sont décédés des suites du Covid-19, sur ces deux dernières semaines. "La mortalité est malheureusement en hausse, malgré les précautions prises." déplore C. Ungerer

Actuellement, selon la direction du GHT, la situation à l'hôpital de Montceau les Mines est la suivante : 
Les services de soins de suite et de réadaptation (SSR) du Centre Hospitalier de Montceau-les-Mines ont vu 40% de leurs patients touchés par le Covid-19.
Les services de soins de suite et de réadaptation (SSR) du Centre Hospitalier de Montceau-les-Mines ont vu 40% de leurs patients touchés par le Covid-19. © Amélie Douay - France 3 Bourgogne


Lors d'une conférence de presse à la préfecture de région le vendredi 10 avril dernier, Pierre Pribile, le directeur de l'Agence Régionale de Santé, est revenu sur cette décision exceptionnelle : "dans cette période, il y a parfois des améliorations à apporter à l'administration. C'est délicat, mais c'est ce qui s'est passé à Montceau."

Des mesures pour endiguer la propagation de l’épidémie


La direction du GHT annonce la mise en place de certaines mesures, notamment à l’EHPAD : les patients malades vont être regroupés sur un seul secteur et les équipes réorganisées par unité pour éviter les contaminations personnels–résidents.
Par ailleurs le SSR Chopin est fermé depuis ce 10 avril, ses patients ont été envoyés dans des unités spécialisées COVID.

Le communiqué évoque enfin des renforts en personnel : pour le secteur gériatrique, avec un cadre en provenance de Chalon-sur-Saône et pour les équipes soignantes de terrain, avec notamment 26 étudiants des écoles d’aides-soignants et d’infirmiers, ainsi que des professionnels de la HAD.

Mais également :


La réaction d'Alexandre Leroux, le directeur suspendu


Dan sun communiqué de presse du 4 mai 2020, Alexandre Leroux exprime sa surprise et son incompréhension. "Je suis encore stupéfait de la brutalité de la décision de Mme Christine Ungerer de me suspendre à cette date, avec la directrice des soins, sans avoir eu de motifs, ni évocation des faits.", écrit-il.

Alexandre Leroux affirme également que l'épidémie de Covid-19 était maîtrisée au sein de l'hôpital. "La crise de COVID-19 touche très fortement la région Bourgogne-Franche-Comté et notamment la communauté de Montceau-les-Mines. Toutes les équipes médicales, soignantes et fonctionnelles de l'hôpital de Montceau-les-Mines ont répondu, sous ma direction, avec engagement, mobilisation et courage, en lien quotidien avec la Directrice Générale du GHT, les équipes support du GHT, l'ARS et Madame la Maire et Présidente du Conseil de Surveillance. L'hôpital a d'autant plus apporté sa contribution à l'endiguement de la maladie par des transferts volontaires de personnels de Montceau-les-Mines vers Chalon-sur-Saône. Ce plan de crise COVID-19 de l'hôpital de Montceau-les-Mines engagé début février 2020, sous ma direction, a été intégralement confirmé et poursuivi par le Centre Hospitalier de Chalon-sur-Saône dès début avril 2020. Les échanges et transmissions ont été permanents et quotidiens, au travers de réunions médicales
soutenues, de conférences téléphoniques ou de déplacements réguliers.", poursuit-il dans ce communiqué de presse.

Enfin, Alexandre Leroux évoque le bilan de son action en parlant d'"une reprise en main réussie d'un hôpital en grande difficulté depuis deux ans". Et de lister : "Sous ma direction durant les 9 derniers mois, dans un objectif avant tout de redonner une place centrale aux patients, aux praticiens, aux soignants, se sont engagés : la modernisation des activités de SSR, l'ouverture de l'héliport de nuit, du service d'addictologie en rééducation, de lits d'accueils médicalisés, la mise en valeur des activités de pneumologie et de gériatrie, la modernisation des urgences ainsi que le redémarrage des activités médicales essentielles de cardiologie et d'oncologie.

L'ex-directeur de l'hôpital de Montceau entend donner une suite juridique à ce "limogeage médiatisé par voie de presse, y compris nationale, exposé comme acté par Mme Christine UNGERER, sans aucun souci des droits des personnes, ni du respect de la défense, ni de grief objectif".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter