• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Poelvoorde et Depardieu, deux monstres sacrés du cinéma, sont en tournage dans le Beaujolais

Gérard Depardieu, l'une des deux vedettes du film Saint-Amour, parcourt les vignobles français les plus connus, aux côtés de Benoît Poelvoorde / © capture d'écran Culture Box
Gérard Depardieu, l'une des deux vedettes du film Saint-Amour, parcourt les vignobles français les plus connus, aux côtés de Benoît Poelvoorde / © capture d'écran Culture Box

Les deux acteurs, présents pour 48 heures en Saône-et-Loire, ont tourné à Saint Amour, le village qui a donné son nom à ce film de Gustave Kern et Benoît Delépine. Des prises de vue ont aussi été faites à Juliénas, dans le Rhône.

Par Marianne Picoche

Benoît Poelvoorde et Gérard Depardieu, se retrouvent au coude à coude dans ce film où ils incarnent un père et un fils aux relations chaotiques. Ils parcourent quelques uns de plus beaux vignobles français  à bord d’un taxi dans un road movie improbable. 

Parmi les vignobles parcourus : le Languedoc, le Bordelais, les Pays de Loire ou encore Rhône-Alpes.
L'incursion dans le Beaujolais vient clôturer un tournage qui a duré 3 semaines. Les scènes tournées dans ces dernières 48 heures sont centrales, puisque l'un des deux lieux de tournage où l'équipe a planté ses caméras n'est autre que le village viticole de Saint-Amour, qui a donné son nom au film.

Après "Louise Michel", l'ouvrière picarde, et le travailleur ordinaire de "Mammuth", les réalisateurs s'intéressent cette fois à une autre monde, celui des viticulteurs et des agriculteurs. L'occasion pour l'ancien duo de Groland de réunir trois générations d'acteurs : Gérard Depardieu, Benoît Poelvoorde et le jeune Vincent Lacoste au volant du taxi.

Ce déplacement dans le Beaujolais marque la fin du tournage mardi 26 mai 2015 au soir. Le film de Gustave Kern et Benoît Delépine sortira en salle en 2016.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus