Politique : les Jeunes avec Montebourg réaffirment leur soutien au candidat à la présidentielle

Publié le
Écrit par Gaël Simon
Arnaud Montebourg est crédité de 2,5 à 3 % d'intentions de vote dans les sondages.
Arnaud Montebourg est crédité de 2,5 à 3 % d'intentions de vote dans les sondages. © Jean-Baptiste Quentin / MAXPPP

Après avoir lâché l'ancien élu de Saône-et-Loire, les Jeunes avec Montebourg expliquent ce mercredi 10 novembre qu'ils soutiennent bel et bien le candidat à la présidentielle. Seuls quelques membres du collectif ont fait le choix de quitter le navire après les propos polémiques de l'ancien ministre.

Il y a trois jours, les Jeunes pour Montebourg annonçaient retirer leur soutien au candidat à la présidentielle après ses propos polémiques sur les transferts d’argents privés vers des pays qui refusent de rapatrier des ressortissants frappés par une mesure d’expulsion en France. Mais voilà que ce mercredi 10 novembre, le collectif affirme son engagement auprès de l’ancien président du conseil départemental de Saône-et-Loire et est de retour sur les réseaux sociaux.

Dans un communiqué, les Jeunes pour Montebourg expliquent que seule une partie du collectif originel a fait le choix de lâcher le candidat dans la course à l’Élysée. "Leurs propos ne sont en aucun cas représentatifs des jeunes mobilisés en faveur d’Arnaud Montebourg", explique le mouvement.

"Les Jeunes Pour Montebourg refusent que leur volonté soit contrefaite par quelques-uns"

Les Jeunes pour Montebourg réaffirment alors leur soutien à l’ancien ministre du redressement productif et saluent le mea culpa du candidat qui entend porter et défendre les intérêts de la gauche à l’élection présidentielle.

Pour rappel, invité du Grand Jury le dimanche 7 novembre, l’émission politique de LCI, Arnaud Montebourg avait expliqué vouloir bloquer les transferts d’argent privé vers les pays d’origine des personnes frappées par une mesure d’expulsion du territoire français. "Nous bloquons tous les transferts aussi longtemps qu’on n’a pas un accueil de coopération. Ces transferts d’argent privé sont une manne pour ces pays et nous avons besoin aujourd’hui de dire : ça suffit", avait-il lancé, avant de se rétracter donc.

"Le candidat a publiquement expliqué qu’il ne soutiendrait pas la mesure susnommée et qu’il reconnaissait une maladresse […] L’honnêteté et l’humilité d’un candidat qui écoute et prend en compte l’émoi suscité par ses déclarations doit, plutôt qu’inquiéter, nous rassurer sur sa capacité à exercer le pouvoir", écrivent les Jeunes pour Montebourg dans leur communiqué.

Nous le savons, une campagne électorale peut susciter des frustrations lorsque le débat vit, mais certaines pratiques ne peuvent être cautionnées.

Les Jeunes pour Montebourg

Ainsi, la décision annoncée en début de semaine ne serait que le choix d'une petite frange du mouvement. Un noyau d'une "dizaine de personnes", selon le collectif, qui se serait mis en retrait dès le début de la campagne de l'ancien élu de Saône-et-Loire. Avec leur communiqué, les Jeunes pour Montebourg espèrent donc éteindre définitivement la polémique. Pour rappel, leur candidat est crédité de 2,5 à 3 % d’intentions de vote dans les sondage.

Le mouvement annonce par ailleurs une réorganisaton interne avec notamment un changement de nom et de direction afin de "créer un espace serein, partagé et militant".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.