Depuis plus de deux ans, des habitants de la commune de Thurey (Saône-et-Loire) se plaignaient de ressentir des infrasons : des sons inaudibles par une majorité de la population, mais très handicapants pour les personnes sensibles. Après plusieurs enquêtes, aucune cause n'a été trouvée.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Fin août 2022, nous vous relations cette histoire d'infrasons sur la commune de Thurey en Saône-et-Loire, où certains habitants vivaient un enfer en entendant des fréquences infra-basses. Des rapports ont été dressés par les autorités de santé et n'ont rien décelé.

"Une étude sérieuse a été effectuée" 

Contacté par France 3 Bourgogne, le maire de la commune, Jean-Michel Fromont, confirme "qu'aucune conclusion n'a permis de démontrer l'origine de ces infrasons."

Le maire affirme qu'une enquête, qui a duré 6 mois, n'a révélé en décembre 2022 "qu'aucun résultat ne permettait de mettre en lumière la présence de ces infrasons. L'enquête était doublée d'une enquête épidémiologique qui elle-même concluait à l'absence de concentration des symptômes."
L'enquête était commanditée par l'Agence Régionale de Santé, et Santé Publique France a mis en place pour les besoins de l'enquête "une méthode spécifique", a précisé Jean-Michel Fromont. Ce dernier précise que la députée de la 4ème circonscription, Cécile Untermaier (NUPES), avait appuyé la demande d'expertise auprès du Ministre de la Santé de l'époque, Olivier Véran.

Le maire précise que toutes les pistes évoquées comme source de nuisances possibles (réseau électrique, relais téléphonie mobile...) avaient été envisagées et que "rien n'a été trouvé. Notre demande de recherche a été prise au sérieux, peut-être qu'au moment où les relevés se sont effectués, il n'y avait plus de phénomènes."

À la question de savoir si dernièrement des habitants de la commune sont venus se plaindre de troubles liés à des infrasons, le maire explique que "personne n'est venu récemment en mairie pour témoigner ou reporter des problèmes d'infrasons."

Une association qui a suspendu ses activités

L'année dernière, France 3 avait rencontré Fabrice Rousinaud, lui-même victime de ces infrasons, qui avait créé une association de type Loi 1901 : Infrasons France.
Nous n'avons pas pu rentrer en contact avec M.Rousinaud à la rédaction de cet article, Fabrice Rousinaud aurait quitté le territoire français pour raisons professionnelles. Néanmoins, sur le site internet qu'il avait créé pour recenser les communes où des phénomènes similaires se produisaient, il est affiché : "le résultat concernant Thurey a été rendu en Janvier 2023 : l'affaire a été classée sans suite par les pouvoirs publics, sur rapport du dernier cabinet d'acoustique mandaté par leur soin, sans tenir compte des cinq rapports précédents qui mettaient en évidence la présence d'infrasons."

De même, le site précise que "l'affaire de Thurey, avec ses répercussions espérées au niveau national, constituant le cœur du combat est rendue caduque par ce résultat : le bureau de l'association décide donc de suspendre, par souci d'honnêteté et jusqu'à nouvel ordre, toute possibilité d'adhésion à Infrasons France."