Quelles sont les "cinq offres fermes et financées" que Saint-Gobain a reçues pour Verallia ?

Le PDG de Sant-Gobain, Pierre-André de Chalendar, a annoncé jeudi 4 juin 2015 avoir reçu "cinq offres fermes" pour sa filiale d'emballage de verre Verallia. Il espère boucler la vente au troisième trimestre. Sur le site de Chalon-sur-Saône, la CGT a lancé un appel à la grève depuis le 1er juin.

Le groupe Saint-Gobain a décidé de vendre sa filiale " Verallia" : 7 sites de production sont concernés en France, dont celui de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire.
Le groupe Saint-Gobain a décidé de vendre sa filiale " Verallia" : 7 sites de production sont concernés en France, dont celui de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire.


Qui veut acheter la filiale d'emballage de verre Verallia ?

Verallia est le troisième fabricant mondial de verre d'emballage (bouteilles et pots en verre pour les secteurs viticoles et agroalimentaires). Le groupe emploie 10 000 salariés à travers le monde, dont 2 300 en France dans six usines implantées dans des régions viticoles. En Saône-et-Loire, cela représente 550 emplois directs à Chalon-sur-Saône et plusieurs milliers d’emplois indirects dans la région.

"Nous avons reçu, pas plus tard qu'il y deux jours, cinq offres fermes et financées, de très bonne qualité" pour Verallia, dont la vente a été annoncée en décembre, a assuré le PDG lors de l'assemblée générale, mais sans donner de nom.

Selon le journal Le Monde, il s'agit du groupe portugais BA Vidro et de quatre fonds d'investissements : Apollo, Blackstone, Ardian-Bains Capital et CVC Capital Partners.

Bpifrance serait disposée à prendre entre 10 et 30% de Verallia. Selon une source proche du dossier, "une présence de Bpifrance au capital serait de nature à rassurer les salariés".

© France 3 Bourgogne


Quand le repreneur sera-t-il connu ?

Après avoir reçu ces offres, Saint-Gobain va choisir le repreneur en espérant obtenir près de 3 milliards d'euros de cette vente. "Nous avons bon espoir que ce processus va pouvoir se dérouler dans le calendrier prévu, c'est-à-dire un accord conclu dans le courant du troisième trimestre de cette année après consultation des représentants du personnel", a ajouté le patron du groupe, en réponse à la question d'un actionnaire.

Le groupe français a lancé le 8 décembre un processus concurrentiel de mise en vente de Verallia, dont il avait finalisé en avril la cession de la branche nord-américaine à l'Irlandais Ardagh pour 1,275 milliard d'euros.

Verallia produit chaque année environ 16 milliards de bouteilles et de pots en verre.
Verallia produit chaque année environ 16 milliards de bouteilles et de pots en verre.


Pourquoi un appel à la grève a-t-il été lancé sur le site de Chalon-sur-Saône ?

La CGT a lancé un appel à la grève durant la semaine du 1er au 5 juin sur le site de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire. "La branche emballage de Saint-Gobain est sur le point d'être vendue au plus offrant, certainement à un fonds de pension, alors que ses salariés victimes du travail ont payé de leur santé et devraient aussi payer de leur pouvoir d'achat. C'est inacceptable", déclare le syndicat.

"Cette période incertaine de vente permet à la direction de baisser les budgets et de privilégier l'emploi précaire, ce qui aggrave davantage les conditions de travail et amplifie la pénibilité", estime la CGT qui a appelé tous les salariés du site de Saint-Gobain Emballage Chalon-sur-Saône à une semaine de lutte par roulement de 2 heures par équipe et service.

Plusieurs actions de ce type ont été organisées ces derniers mois pour obtenir des augmentations de salaires et exprimer l'inquiétude des salariés face au rachat de Verallia. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie