Saint-Honoré-les-Bains lance l'opération "ville à vendre"

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.J.

Après la pétition qui a obtenu plus de 1000 signatures, voici l'opération "ville à vendre" lancée par un habitant de Saint-Honoré-Bains où de très nombreuses personnes sont opposées au projet d'un Centre d’Accueil et d’Orientation des migrants déplacés de Calais vers la commune.

Les quelques 800 hanitants de Saint-Honoré-les-Bains attendent la décision de la Préfecture de la Nièvre concernant la création d'un CAO pour l'accueil de migrants. Une motion de rejet de ce projet a été adoptée.
La présence d'une trentaine de migrants déplacés de Calais inquiète la population : les images de la jungle de Calais, et la crainte d'éventuels terroristes parmi les migrants suscite le rejet de leur installation dans ce village qui vit essentiellement grâce aux curistes et aux touristes. 

En attendant la décision du préfet, il a été décidé de lancer l'opération "village à vendre". Mercredi 21 septembre, des panneaux « village à vendre » seront disposés à chaque entrée de la commune.

Ceux qui souhaitent manifester leur opposition à l’installation de migrants dans le village, sont invités à laisser leur volets fermés et à placer une pancarte " à vendre" devant leur maison en fixant un prix de vente allant jusqu'à 150 euros. 

 150 euros c’est à peu près ce que vaudra votre maison à terme


Dans le cadre de cette opération, une grande marche est prévue "afin d’admirer la mise en scène la plus réussie" . Elle partira de la place de la mairie à 19 heures 30 place de la Mairie, et un jury élira la gagnante ou le gagnant.

Les organisateurs précisent dans un communiqué : "malgré la gravité de la situation, il s’agit d’une démarche humoristique et rassembleuse".


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité