Cet article date de plus de 4 ans

Saône-et-Loire : la fusion des communes du Rousset et Marizy est toujours contestée

La commune du Rousset (là où un projet de Center Parcs est en consultation) a fusionné avec celle de Marizy. Un conseil municipal a été élu le 11 janvier 2016, mais les opposants à la fusion ne désarment pas.

En Saône-et-Loire, une partie des habitants du Rousset contestent la fusion de leur commune avec celle de Marizy, pour former la commune nouvelle "Le Rousset - Marizy" depuis le 1er janvier 2016.
En Saône-et-Loire, une partie des habitants du Rousset contestent la fusion de leur commune avec celle de Marizy, pour former la commune nouvelle "Le Rousset - Marizy" depuis le 1er janvier 2016.

La fusion entre les deux communes a été votée à la fin de l'année 2015

A l’issue du scrutin, on a compté 6 votes pour, 3 votes contre et 2 abstentions au Rousset, tandis qu’il y a eu unanimité à Marizy.
L'arrêté préfectoral a été publié le 23 décembre 2015 et la commune nouvelle "Le Rousset - Marizy" est effective depuis le 1er janvier 2016.

Un nouveau conseil municipal a été élu lundi 11 janvier 2016. Il est composé de 17 personnes :
Le collectif contre cette fusion (qui rassemble des habitants du Rousset) ne compte pas s'arrêter là. Il prévoit de demander un référé "pour arrêter les choses momentanément", le temps que le dossier de Center Parcs connaisse une conclusion. "On est très convoités parce que le Center Parcs est en programmation", expliquait en octobre dernier Noël Ravès, président de l'ADIR (Association de Défense des Intérêts du Rousset) qui conteste la fusion avec Marizy.

Le groupe Pierre et Vacances projette de construire un Center Parcs sur le site du Rousset, en Saône-et-Loire, et un autre dans la forêt de Poligny, dans le Jura.
Le groupe Pierre et Vacances projette de construire un Center Parcs sur le site du Rousset, en Saône-et-Loire, et un autre dans la forêt de Poligny, dans le Jura. © centerparcs.com



Où en est le projet de Center Parcs au Rousset ?

Le projet de Center Parcs, qui remonte à 2012, a été lancé à l’époque où Arnaud Montebourg présidait le conseil général de Saône-et-Loire.
Le groupe Pierre et Vacances prévoit de construire 400 cottages sur un terrain de 86 hectares situé sur la commune du Rousset. Le projet comprend un espace aquatique couvert chauffé à 29°C toute l'année. Le coeur du domaine est un espace sans voiture et les parkings sont situés à proximité du site. Entre 250 et 500 emplois seraient générés pendant la construction du parc.

Dès le départ, l’implantation de ce village de vacances a suscité des oppositions, dont celles des écologistes. Un débat public a été organisé du 20 avril au 4 septembre 2015.
A l'issue de la publication du compte rendu de cette consultation (le 3 novembre 2015), Pierre et Vacances disposait d’un délai de trois mois pour dire s'il poursuit ou non son projet en Saône-et-Loire. L’entreprise communiquera sa décision à la commission nationale du débat public mercredi 3 février 2016 au plus tard.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
center parcs loisirs sorties et loisirs aménagement du territoire environnement société