• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saône-et-Loire : la Truchère et Mancey refusent l'installation de compteurs Linky

Saône-et-Loire : la Truchère et Mancey refusent l'installation de compteurs Linky
En Saône-et-Loire, 2 communes, La Truchère et Mancey, ont pris des délibérations pour s'opposer au déploiement du nouveau compteur électrique communiquant : le fameux Linky. Estimant celui-ci trop intrusif dans la vie privée des consommateurs et même dangereux. La préfecture ne l'a pas entendu de cette oreille et assigne les 2 communes au Tribunal admin,istraif de Dijon le 12 aout prochain. A Mancey, ce matin les élus ont découvert la requête du tribunal dans leur boite aux lettres . -Christine Bourgeon, maire de Mancey (SE) -Gilbert payet, préfet de Saône-et-Loire  - Reportage Sylvain Bouillot et Jean-Louis Saintain, Jeremie Matz et Xavier Brandt

Les maîres de la Truchère et Mancey, Philippe Beligné et Christine Bourgeon comparaîtront vendredi 12 août 2016 devant le tribunal administratif de Dijon. Ils refusent d'installer des compteurs communicants d'Erdf, les compteurs Linky actuellement déployés sur toute la France. 

Par Cyrielle Cabot

Chaque foyer français sera bientôt équipé d'un nouveau compteur Erdf, un compteur Linky. Sa particularité : il est communicant, autrement dit, le petit boitier affiche la consommation électrique et permet une gestion énergétique plus simple et plus précise à distance. Le consommateur peut suivre sa consommation en se connectant directement sur Internet. 

En Bourgogne, tous les compteurs doivent être installés d'ici à 2021. Mais dans les communes de la Truchère et Mancey, en Saône-et-Loire, les maires ont décidé de faire obstacle

Des délibérations en conseil municipal

Les compteurs doivent être installés en 2019 mais Philippe Beligné et Christine Bourgeon ont entamé des délibérations en conseil municipal contre cette installation. A la Truchère, le conseil municipal s'est dit par deux fois défavorable aux compteurs Linky, craignant pour la sécurité des habitants.

Si les compteurs venaient à être piratés, cela permettrait de savoir les maisons vides et favorisait les cambriolages avance Philippe Beligné. A Mancey, la maire met en avant des risques d'incendie. 

Transgresser la loi sur la transition énergétique

Mais ces délibérations doivent aux deux communes d'être assignées devant le tribunal administratif de DIjon. Ils sont accusés de transgresser la loi  sur la transition énergétique qui prévoit le déploiement des compteurs Linky. 

De plus, le conseil municipal n'a aucun poids puisqu'il n'est pas propriétaire du réseau Erdf qui appartient au syndicat départemental Sydesl. 

Les deux maires comparaîtront vendredi 12 août à 12h30. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Stéphane Jobard s'exprime à l'issue du match

Les + Lus