Saône-et-Loire : Le département pâtit de ses divisions à gauche, la droite s’engouffre dans la brèche

La majorité départementale de gauche se voit bousculée un peu partout. Ses divisions et la multiplication des candidatures ont permis de voir émerger le Front National dans plus d’un 1/3 des cantons. Une bascule est possible à droite. 

Par Muriel Bessard




Trois cantons ont élu leurs conseillers dès le 1er tour : Charolles, Chauffailles qui ont vu la victoire de binômes de droite et Cluny qui a vu arriver en tête un tandem de gauche.

Au second tour, il y aura 8 triangulaires en Saône-et-Loire avec à chaque fois la présence d’un binôme du Front National.
Dans 5 cantons, il s’agira même de duels avec le Front National.
Dans bon nombre des 13 autres cantons, la position des électeurs du parti de Marine le Pen sera déterminante.
Au total, la droite est seule à se maintenir dans 7 cantons sur 29.

Les élus du 1er tour

Le canton de Charolles a élu le binôme UMP/DVD Pierre Berthier et Josiane Corneloup.
A Chauffailles, c’est la conseillère sortante Marie-Christine Brignon et Arnaud Durix (DVD/UMP).
A Cluny, c’est le tandem PS/DVG Jean-Luc Fonteray et Elisabeth lemonon qui s’est qualifié.

Le Front National en tête dans 2 cantons

A La Chapelle-de-Guinchay, la droite devrait l’emporter. Le tandem Frontiste Serge Papion/Carole Alamercery est menacé par Jean-François Cognard/Dominique Piard (UMP/UDI). Le tandem devrait bénéficier du report des voix d’une autre liste de droite menée par l’UMP « dissident » Gérard Voisin. 2 listes de gauche étaient également en lice.

A Chalon-sur-Saône, le ballottage devrait être favorable à la gauche. Les frontistes Gérard Chassan et Blanche Sillat se retrouvent face au tandem PS/DVG Raymond Gonthier et Françoise verjus-Pelletier. Ces derniers devraient pouvoir compter sur les voix des électeurs d’un binôme du front de gauche et celles d’une candidature DVG/EELV. Deux autres candidatures de droite pourraient également jouer en faveur du tandem de gauche.




Les triangulaires

Dans 4 cantons, les triangulaires devraient se solder par la victoire du tandem arrivé en tête : à  la gauche pour Cuiseaux, Gergy, Ouroux-sur-Saône, la droite à Pierre-de-Bresse.

La gauche devrait également arriver en tête dans les cantons de Blanzy, Chagny, Hurigny et Saint-Rémy.

Les duels où le Front national est présent

Dans les 3 cantons où il y a un duel et où le Front National est arrivé en 2ème position, c’est la droite traditionnelle qui devrait sortir vainqueur. D’autant plus que la position de la gauche a été claire et a appelé ses électeurs à faire barrage aux candidats d’extrême droite.

Les duels où le Front national a été éliminé

Ce sont dans ces cantons que les situations sont les plus incertaines. Dans la plupart de ces cantons, le score des candidats frontistes est supérieur à 20%. Le report des voix de leurs électeurs pourraient faire la différence. C’est le cas dans les cantons de Mâcon 1,  Mâcon 2, Chalon 2, Montceau-les-Mines, Chalon 3.
Dans les cantons de Creusot 1, Gueugnon, la gauche semble bénéficier. C’est la droite qui pourrait être en situation favorable à Paray-le-Monial, Digoin et Louhans, fief du président sortant Rémy Chaintron qui pourrait perdre son siège.

A noter les cas particuliers d’Autun 1 où le Front national n’est pas présent et où la division à gauche laisse entrevoir une victoire d’un binôme de droite.
A Autun 2, c’est le contraire, la division à droite devrait permettre la réélection des deux conseillers sortants de gauche.
Enfin, à Saint-Vallier, deux tandems de gauche sont au coude à coude. Ce sont les électeurs qui ont voté pour un tandem frontiste et un autre de droite qui les départageront.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus