Saône-et-Loire : le forcené de la Chapelle-de-Guinchay s'est rendu

L' homme s'était introduit au domicile d'un chasseur qui habite la commune et s'y était retranché. Il avait en sa possession plusieurs armes.

Les gendarmes prêts à intervenir pour arrêter le forcené retranché dans une maison du village de La Chapelle de Guinchay
Les gendarmes prêts à intervenir pour arrêter le forcené retranché dans une maison du village de La Chapelle de Guinchay

durée de la vidéo: 01 min 47
Un forcené retranché à La Chapelle de Guinchay en Saône-et-Loire

Le forcené qui était retranché depuis 6 heures du matin dans la maison d'un chasseur à La Chapelle-de-Guinchay, au sud de Mâcon, s'est rendu, sans qu'il y ait eu d'échange de tirs avec les forces de gendarmerie présentes sur place.

Peu avant, il avait accepté à la demande des gendarmes, de rendre les armes en lançant par la fenêtre 5 fusils en sa possession et une caisse de munitions.

L'homme âgé d'une quarantaine d'années se prénomme Jérôme. il est originaire de l' Ain et se présente comme un ancien chasseur alpin. Au milieu de propos confus, l'homme aurait fait allusion à un litige judiciaire avec le locataire du logement, autrement dit le chasseur.
Après son interpellation, l'homme a été transféré à la gendarmerie de la Chapelle-de-Guinchay.

C'est le maître chien de l'équipe de gendarmerie cynophile qui est parvenu à convaincre l'homme de se rendre. Outre cette équipe, la brigade de recherche de la gendarmerie de Mâcon a été mobilisée ainsi que la gendarmerie de la Chapelle-de-Guinchay. 


La maison où le forcené s'est retranché ce samedi 20 juin à partir de 6h00 du matin
La maison où le forcené s'est retranché ce samedi 20 juin à partir de 6h00 du matin © Damien Boutillet
Les gendarmes en faction devant la maison, prêt à intervenir pour arrêter le forcené
Les gendarmes en faction devant la maison, prêt à intervenir pour arrêter le forcené © Damien Boutillet
Plusieurs brigades de gendarmerie sont intervenues pour arrêter l'homme qui s'était retranché et qui avait plusieurs armes : la brigade de gendarmerie du village, la brigade de recherche de Mâcon et une équipe cynophile
Plusieurs brigades de gendarmerie sont intervenues pour arrêter l'homme qui s'était retranché et qui avait plusieurs armes : la brigade de gendarmerie du village, la brigade de recherche de Mâcon et une équipe cynophile © Damien Boutillet
A la demande des gendarmes, l'homme a accepté après plusieurs heures, de jeter 5 fusils par la fenêtre de la maison ainsi qu'une caisse de munition. Il s'est rendu peu de temps après, un peu avant midi.
A la demande des gendarmes, l'homme a accepté après plusieurs heures, de jeter 5 fusils par la fenêtre de la maison ainsi qu'une caisse de munition. Il s'est rendu peu de temps après, un peu avant midi. © Damien Boutillet


Rappel des faits : 

L'homme avait pénétré dans la maison ce matin vers 5h30. Le locataire, un chasseur avait réussi à fuir de son domicile et à donner l'alerte. L'homme resté seul et retranché au rez-de-chaussée de la maison s'est retrouvé en possession de nombreuses armes stockées sur place. Les forces de gendarmerie étaient présentes sur le terrain, prêtes à intervenir. La  procureure, et un négociateur étaient également sur place depuis 10h00. Deux voitures de la gendarmerie bloquaient la D906 dans les deux sens pour ménager un périmètre de sécurité.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers