Saône-et-Loire : un parc solaire construit sur l'ancienne décharge de Chagny

La construction d'un parc solaire sur le terrain de l'ancienne décharge de Chagny (Saône-et-Loire) a débuté ce mercredi 8 septembre. 8 370 panneaux seront installés d'ici le printemps 2022.
Le parc éolien devrait être terminé au printemps 2022.
Le parc éolien devrait être terminé au printemps 2022. © EDF Renouvelables

L’ancienne décharge de Chagny (Saône-et-Loire) se transforme en parc solaire. Ce mercredi 8 septembre, la première pierre du chantier qui prévoit l’installation de 8 370 panneaux photovoltaïques a été posée.

EDF Renouvelables, qui exploitera le parc, le maire de la commune, propriétaire du terrain et des représentants du Syndicat Mixte d’Études de Traitement des déchets (SMET 71) qui gère le site, étaient présents pour le lancement des travaux. Le projet a été initié en 2017.

8,4 hectares de parc solaire

Le parc s’étalera sur la surface de 8,4 hectares qui a abrité entre 1965 et 1999 la décharge de Chagny. En près de 35 ans, 420 000 tonnes de déchets ont été enfouies sur le site. Le développement d’un réseau de panneaux solaires est donc l’occasion de réhabiliter le terrain.

"Ce sont des terrains qui sont inconstructibles et sur lesquels on ne peut rien faire à part les valoriser en y installant des panneaux photovoltaïques", décrit Alexandra Noël du SMET 71.

Le chantier a été lancé ce mercredi 8 septembre.
Le chantier a été lancé ce mercredi 8 septembre. © SMET 71

Le parc représentera d'importantes retombées économiques pour le SMET 71 qui doit selon un arrêté préfectoral s’occuper du terrain durant les 3 décennies qui suivent la fermeture de la décharge. "Quand un site est fermé, la collectivité qui le gère a l’obligation de le suivre pendant 30 ans"

EDF Renouvelables payera alors un loyer de 2 000 euros par hectare chaque année réparti à parts égales entre le syndicat et la commune de Chagny.

Cette nouvelle installation participe à la revalorisation et à la reconversion d’un site industriel qui contribue à la transition énergétique et au développement économique du territoire.

EDF Renouvelables

Au total, le chantier représente 4 millions d’euros d’investissement pour EDF Renouvelables. "Le but était de valoriser ce terrain et d’y produire de l’énergie renouvelable et solaire. L’objectif est aussi de répondre aux demandes gouvernementales d’augmenter la part d’énergies renouvelables en France", indique Alexandra Noël.

Pour rappel, d’ici 2030, 32 % des énergies produites à l’échelle nationale doivent être "positives". Mais la Bourgogne-Franche-Comté espère faire monter la part à 69 %.

Le parc répond aux besoins en électricité de 40 % de la population de Chagny

Le parc d’une capacité de production de 4,18 MégaWattcrètes par an devrait permettre d’assurer la consommation électrique de 2 300 personnes, soit 40 % de la population de Chagny.

Le chantier devrait se conclure durant le printemps prochain, pour un raccordement au réseau local aux alentours du mois de mai 2022.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement économie énergies renouvelables énergie