Environ 80 motards ont rendu hommage à l’un des leurs dimanche 8 novembre 2015. Thierry Bouton, dit Titi, a été tué il y a trois ans dans une collision avec un automobiliste qui avait grillé une priorité. Sa famille s’est portée partie civile et a fait rouvrir le dossier.


Thierry Bouton est mort le 9 novembre 2013. Ce motard, originaire de Joudes, en Saône-et-Loire, avait 33 ans et était père d’une petite fille.
Il a été tué à Saint-Bénigne, une commune de l’Ain située à une vingtaine de kilomètres de Mâcon. Le jeune homme a succombé lors d’une collision à un carrefour avec un véhicule 4×4.

Depuis, les amis de la victime et sa famille se battent pour que le dossier de l’accident soit réexaminé.
"Pourquoi ce dossier a-t-il été classé sans suite en 12 jours et sans motif ?", demandent-ils. "Encore une fois, on rejette la faute sur le motard, trouvant comme prétexte la vitesse. Mais, personne ne se demande : qui est le responsable de cet accident en coupant la priorité et en allant percuter Thierry Bouton sur sa voie de circulation ?"



Dominique et Rachel, les parents de Thierry, ont créé une association baptisée " Faites attention à nos motards" pour défendre la cause des motards et sensibiliser les usagers de la route à faire plus attention aux deux roues. Une page Facebook, "Pour Titi et nos frères motards", a aussi vu le jour.

"On s’est porté partie civile et on a fait rouvrir le dossier. Un juge est en train d’instruire l’affaire. Cela prend du temps. On a fait faire une expertise à nos frais. Il est prouvé que c’est la voiture qui vient percuter Thierry latéralement et non un choc à l’avant. Tous ces motards qui sont présents aujourd’hui sont là pour nous aider à défendre la cause de Thierry", explique Dominique Bouton, le père du jeune homme décédé.

Rappelons que les parents de Thierrry Bouton sont menacés d'une amende de 1 500 euros, en raison des bouquets de fleurs qui sont régulièrement déposés sur les lieux où leur fils a perdu la vie.
Ces bouquets sont jugés envahissants et la mairie estime qu'ils représentent un danger potentiel pour les usagers de la route.




Ce dimanche, des motards venus de toute la France et même de Suisse se sont rendus sur les lieux de l’accident à Saint-Bénigne. Ils se sont recueillis à l’endroit où Thierry Bouton a perdu la vie et y ont déposé un bouquet de fleurs.


Puis, le convoi de motos a repris la route jusqu’à Joudes, où une messe commémorative a été célébrée. C’est aussi là qu’une bénédiction des motards a eu lieu, une première dans la région.

Des motards ont rendu hommage à l'un des leurs, décédé dans un accident en 2013. Ils contestent la version des faits et le classement sans suite du dossier. Une nouvelle instruction a été ouverte. Intervenants : Dominique Bouton, père de Thierry Bouton Francis, motard suisse Un motard Christophe, président d'une association de motards

Reportage : Damien Boutillet et Romy Ho-a-Chuck / Montage : Sophie Réthoré / Intervenants :
  • Dominique Bouton, père de Thierry Bouton
  • Francis, motard suisse
  • Un motard
  • Christophe, président d'une association de motards