Cet article date de plus de 4 ans

Saône-et-Loire : Un appel à témoins est lancé dans l'affaire Zizzutto

La famille et les enquêteurs se posent encore des questions plus d'un an après la mort de Sophie Zizzutto et de ses deux enfants Liam et Yumi. Mardi 30 mai 2017, l'avocat de la famille a lancé un nouvel appel à témoins pour tenter de comprendre ce qui s'est passé.  
Un  nouvel appel à témoin est lancé par l'avocat de la famille Zizzutto pour parvenir à éclaircir la tragique disparition de Sophie Zizzutto et de ses deux enfants. .

Volatilisés en janvier 2016, il y a plus d'un an, les trois membres de la famille Zizzutto, Sophie, Yumi et Liam, n'avaient plus donné signe de vie depuis.
C'est  le père des deux enfants, Vincent Zizzutto, inquiet de ne plus avoir de nouvelles, qui avait signalé leurs disparitions  
Leurs corps avaient été découverts au fond du canal du Centre le 22 mars 2016 en Saône-et-Loire soit 30 jours après avoir disparu.


L'espoir de trouver un témoin 


Alors que l'instruction ouverte en février 2016 n'est toujours pas close,  l'avocat de la famille espère encore trouver une explication au suicide altruiste de Sophie Zizzutto. Même si celui-ci ne fait aucun doute. 

Il y a plusieurs raisons qui le poussent encore à vouloir faire toute la lumière sur cette affaire : un témoignage d'abord, celui du beau-frère de Sophie qui avait assuré avoir aperçu la jeune maman de 39 ans plusieurs jours après sa disparition. 

Mais surtout, c'est le travail de deuil de la famille qui doit être accompli. "Pour cela, on a besoin de reconstruire le puzzle, donc si un témoin a hébergé Sophie Zizzutto, qu'il se manifeste".

Un nouvel appel est lancé dans le reportage de Fanny Borius et de Anthony Borlot :










 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers disparition