Saône-et-Loire : l'incompréhension après le refus du classement en catastrophe naturelle

Publié le Mis à jour le
Écrit par M. F.
© France 3 Bourgogne

La sécheresse de 2015 a fait des dégats. Mais toutes les communes de la région n'ont pas été reconnues en état de catastrophe naturelle. En Saône-et-Loire, 53 d'entre elles ont vu leur demande rejetée dans un arrêté publié la semaine dernière.

En Saône-et-Loire, les demandes de 53 communes pour une reconnaissance de catastrophe naturelles suite à la sécheresse de 2015 ont été rejetées. Un rejet qui s'étend à l'ensemble des départements de Bourgogne ayant fait cette requête.

Les terrains argileux se contractent sous l'effet de la sécheresse et rendent le sol instable. Cela a causé des dégâts sur des maisons. Celle d'Odette a vu ses murs extérieurs se déplacer, et des fissures sont apparues. "Mon assurance m'a dit que s'il n'y avait pas de recours en cas de catastrophe naturelle, malheureusement les frais seront à notre charge", indique-t-elle.


Près d'une vingtaine de dossiers d'habitants ont été déposé en mairie. En 2003, la commune avait pourtant bénéficié d'une reconnaissance en état de catastrophe naturelle.

"Pour l'instant, on ne connaît pas les motivations de cet arrêté", précise Maurice Naigeon, maire divers gauche de Demigny. "On attend d'en prendre connaissance pour éventuellement faire un recours, ou ne pas en faire."

durée de la vidéo: 01 min 43
Saône-et-Loire : l'incompréhension après le refus du classement en catastrophe naturelle ©France 3 Bourgogne

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.