Saône-et-Loire : 12 charolaises en route pour le Salon de l'agriculture

Publié le Mis à jour le
Écrit par R. C. / France 3 Bourgogne

Le salon de l'agriculture ouvre ses portes au public samedi 22 février. Ce vendredi, c'était donc l'heure du départ pour les bêtes qui participent au concours. En Saône-et-Loire, comme chaque année, c'est un départ groupé qui était organisé pour les 12 charolaises qui participent au concours.

Le jour n'est pas encore levé, les éleveurs arrivent les uns après les autres. Ce vendredi 21 février à Oudry (71), c'est l'heure du rassemblement pour les 12 vaches charolaises de Saône-et-Loire qui participent au Salon de l'agriculture de Paris.

Un départ groupé, organisé depuis 10 ans par Serge Vincent. "Il y a un peu d'émotion et de fierté que tous ces animaux-là se retrouvent à Paris", s'enthousiasme l'éleveur.

Les privilégiées sélectionnées pour le concours voyagent donc ensemble, dans le même camions. Et leurs propriétaires font tout pour les placer dans les meilleures conditions. "Il faut une bonne litière, qu'elles fassent le voyage comme il faut, explique Frédéric Morin, l'un des éleveurs. Elles doivent être propres en arrivant."
 

Premier salon pour Ruby, 3 semaines


Premier à embarquer et plus chouchouté : Ruby. Ce veau de 3 semaines est le benjamin du voyage. Petit-fils de championne, il a droit à son espace à part.

Sur le ring, à Paris, il défilera aux côtés de sa mère, Lucy. Elle, va participer au concours pour la deuxième année consécutive. Tout comme le taureau Impoli, qui a décroché le titre de champion l'an dernier.
 


Cette année, Impoli aura de la concurrence locale, notamment Myosotis. Ils ont tous les deux la même mission : jouer les ambassadeurs de la race charolaise. Avant ça, il faut déjà gagner la capitale. 6 heures de route avant 10 jours de salon et des rêves de médailles. 

"Idéale" déjà sur place


De son côté, la vedette est déjà arrivée. Idéale, la vache charolaise égérie du Salon 2020, a posé les sabots dans les allées du parc des expositions. Âgée de 6 ans, elle a débarqué de son élevage de Cours-la-Ville (Rhône) dans les Monts du Beaujolais, à environ 45 kilomètres de Charolles (Saône-et-Loire).
 


"Elle a les belles mensurations d'une charolaise, accompagnée d'un joli veau, détaille Jean-Marie Goujat, son éleveur. C'est une belle représentante de la race."
 

Le Salon de l'agriculture se déroulera jusqu'au dimanche 1er mars, porte de Versailles, à Paris. Près de 700.000 visiteurs sont attendues tout au long de l'événement.


Le reportage d'Anne Berger, Alexandre Rémond et Rachel Nectoux :
 
12 charolaises de Saône-et-Loire en route pour le Salon de l'agriculture ©France 3 Bourgogne

Avec :
- Serge Vincent, éleveur propriétaire de Lucy et Ruby
- Frédéric Morin, éleveur
- Pierre-Yves Vannier, éleveur propriétaire d'Impoli
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité