• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saône-et-Loire : la baisse de la vitesse à 80 km/h ne convainc pas les automobilistes

Image d'illustration / © Nicolas TUCAT / AFP
Image d'illustration / © Nicolas TUCAT / AFP

Alors que le décret abaissant la vitesse à 80 km/h sur certaines routes secondaires a été publié au journal officiel dimanche 17 juin, cette mesure ne semble pas convaincre les automobilistes que nous avons rencontrés en Saône-et-Loire.

Par Valentin Chatelier

Le décret d’application abaissant la vitesse maximale autorisée sur 400 000 kilomètres de routes secondaires de 90 à 80 km/h a été publié au journal officiel dimanche 18 juin. La mesure s’appliquera à partir du 1er juillet 2018, pour les routes secondaires à double sens et sans terre-plein central.

En Saône-et-Loire, 13% des routes secondaires concentrent la moitié des tués sur les routes dans le département. La départementale 680, reliant Autun et Le Creusot, est l’une des portions qui va passer à 80 km/h dès le 1er juillet. Les automobilistes que nous avons rencontrés sont pour la plupart contre cette mesure. Certains craignent par exemple que la baisse de la vitesse amène encore plus d’accidents. Les routes de Saône-et-Loire sont très empruntées par les camions. 

D'autres mesures 


Afin de faire baisser la mortalité, le député LREM Rémy Rebeyrotte a insisté en commission des lois sur 17 autres mesures voulues par le gouvernement : "Notamment sur la prise en compte des comportements, vis-à-vis du téléphone portable. Aujourd’hui on sait qu’on a de grosses difficultés sur cette question. Que ce soit aussi sur la prise de stupéfiants ou d’alcool. Il y a dans l’ensemble des 17 autres mesures des points extrêmement importants". 

Le gouvernement a prévu une révision de cette mesure, si besoin, en juillet 2020.


Un reportage de BORIUS Fanny, BORLOT Anthony et CROTET-BEUDET Laurence avec
Jean-Paul
Adeline
Christiane
Rémy Rebeyrotte, député de Saône-et-Loire

Saône-et-Loire : la baisse de la vitesse à 80 km/h ne convainc pas les automobilistes

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus