Saône-et-Loire : le dernier campement des gilets jaunes a été démonté à Lux

Des "gilets jaunes" étaient installés à Lux, en Saône-et-Loire, près d’une route départementale depuis le 20 novembre 2018
Des "gilets jaunes" étaient installés à Lux, en Saône-et-Loire, près d’une route départementale depuis le 20 novembre 2018

Cela fait plus de trois mois que le mouvement des gilets jaunes a débuté pour protester contre le coût de la vie. Un campement, installé à Lux, était le point de ralliement des militants de la région chalonnaise. Il a été démantelé.
 

Par B.L.



Le dernier campement des "gilets jaunes" de Saône-et-Loire  a été démantelé lundi 4 mars 2019.

Le maire de Lux a fait procéder au démontage de cet abri de planches construit il y a 3 mois et demi. Des "gilets jaunes" étaient installés sur ce bout de terrain situé près d’une route départementale depuis le 20 novembre 2018.
Le maire met en avant des raisons de sécurité pour justifier le démontage du camp. Mais, il y a aussi de l’exaspération vis-à-vis des manifestants, reconnaît-il.

"On était solidaire des "gilets jaunes", car leurs revendications étaient légitimes. Mais, dans ce camp, ils étaient là pour faire la fête : feu d’artifice, pétards, alcool, musique… Alors, au bout d’un moment on dit "stop", déclare Denis Evrard, maire divers gauche de Lux.

 
Le dernier campement des "gilets jaunes" de Saône-et-Loire a été démantelé à Lux lundi 4 mars 2019 / © Maryline Barate
Le dernier campement des "gilets jaunes" de Saône-et-Loire a été démantelé à Lux lundi 4 mars 2019 / © Maryline Barate



Le démantèlement s’est fait en accord avec le propriétaire qui se dit soulagé. Philippe Girardeau se sentait coincé entre les menaces de certains gilets jaunes et les pressions des autorités."Pour moi c’est un très grand soulagement. J’espère que ce sera le dernier épisode et qu’il n’y aura pas un nouvel acte" », dit-il.
 
Quant aux "gilets jaunes", ils doivent se réunir dès ce soir pour envisager la suite des événements. "Ce QG c’était un lieu où on se réunissait, où on se donnait des infos. Mais même sans lieu, ça n’entame pas notre détermination. Au contraire", assure un des "gilets jaunes" qui fréquentait les lieux.



 
Le reportage de Maryline Barate, Dalila Iberrakene et Pascal Rondi avec :
-Isabelle, gilet jaune de Chalon
-Denis Evrard, maire (DVG) de Lux
-Philippe Girardeau, propriétaire du terrain



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus