Saône-et-Loire : la Roche de Solutré, un site unique et grandiose

La roche de Solutré / © Damien Boutillet
La roche de Solutré / © Damien Boutillet

La Roche de Solutré, au cœur du Mâconnais, offre un panorama spectaculaire sur la région et ses célèbres vignobles. François Mitterrand en avait fait un lieu de pèlerinage. La Roche de Solutré est aussi un site préhistorique unique, qui fait partie d’un ensemble classé "site remarquable"

Par B.L.


La Roche de Solutré est un des emblèmes de la Bourgogne. Cet escarpement rocheux culmine à 393 mètres de hauteur.
Chaque année, ce site naturel voit passer environ 200 000 visiteurs venus du monde entier.

Quand on admire la vue imprenable sur les vignes, il est difficile d’imaginer qu’autrefois des mers chaudes s'étendaient ici. La Roche de Solutré est issue de massifs coralliens fossilisés apparus il y a environ 160 millions d'années.

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne


Cet endroit a aussi été un terrain de chasse fréquenté par les chasseurs-cueilleurs à la Préhistoire. Il y a 50 000 ans, l’homme de Neandertal vivait ici. On a retrouvé des dents et de nombreux outils, qu’on peut admirer au Musée départemental de Préhistoire de Solutré.

"Les hommes de Solutré de cette époque-là sont les champions de la taille du silex. Ils font un outil très spécifique qu’on appelle "la feuille de laurier". Un outil très fin et compliqué à réaliser sans la casser en cours de route, mais qui est redoutable sur le terrain de chasse", explique Myriam Margerin, Communication Grand site de France, Solutré-Pouilly-Vergisson.

Des traces de ce passé lointain subsistent aussi dans les chevaux qui courent sur les hauteurs du mont Pouilly. "Ce sont les plus proches parents des chevaux qui étaient chassés à la Préhistoire. Ce sont des chevaux extrêmement rustiques qui pâturent sur les pelouses calcaires", rappelle Hervé Josserand, guide de pays.


Le reportage d’Aurélia Chopin, Noé Salem et Samuel Richardson avec :
-Myriam Margerin, chargée de communication du Grand site de France Solutré-Pouilly-Vergisson
-Hervé Josserand, guide de pays
-Gérard Talon, responsable de la brigade gestion du patrimoine


 

© Caroline Jouret
© Caroline Jouret



 

De là-haut, j’observe ce qui va, qui vient, ce qui bouge et surtout ce qui ne bouge pas


Déjà classé Grand Site de France, ce paysage a reçu le label "site remarquable" fin 2017. Très précisément, c’est l’ensemble qui regroupe la Roche de Solutré, la Roche de Vergisson et le Mont de Pouilly qui est désormais un "site remarquable qui mérite la reconnaissance nationale".


Ce classement permet ainsi de protéger ce patrimoine et de le conserver en l’état. Une mission à laquelle participe la Brigade de gestion du patrimoine. Cela passe, par exemple, par la réparation des murs de pierres sèches qui bordent les vignes et qui empêchent d’éventuels éboulements provoqués par les pluies. Ces murs font partie du patrimoine local, au même titre que les croix, les lavoirs, les cabanes en pierre typiques du paysage mâconnais.


En hiver, le site est quasiment désert. Le président de la République Francois Mitterrand avait fait de la Roche de Solutré un lieu de pèlerinage annuel. "De là-haut, j’observe ce qui va, qui vient, ce qui bouge et surtout ce qui ne bouge pas", disait-il.


 

Le président de la République François Mitterrand en mai 1985, lors de son ascension annuelle de la Roche de Solutré, en Saône-et-Loire. / © ERIC FEFERBERG / AFP
Le président de la République François Mitterrand en mai 1985, lors de son ascension annuelle de la Roche de Solutré, en Saône-et-Loire. / © ERIC FEFERBERG / AFP

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Prélèvement à la source : les entreprises s'organisent

Les + Lus