• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Sécheresse en Haute-Saône : la préfecture impose des limitations d'usages de l'eau

2018 avait été la pire sécheresse enregistrée en France depuis 1976, qu'en sera-t-il de 2019 ? / © MAXPPP / Joël Philippon
2018 avait été la pire sécheresse enregistrée en France depuis 1976, qu'en sera-t-il de 2019 ? / © MAXPPP / Joël Philippon

Après le Doubs, la Haute-Saône est visée par des mesures de restrictions d'usages de l'eau. La préfecture impose des interdictions ou des limitations. 

Par R.A.

Dans un communiqué, la préfecture de la Haute-Saône précise :  "la situation hydrologique sur l’année 2019 est déjà sensiblement dégradée : pas assez de précipitations, pas de recharge des nappes, des cours d’eau plus bas qu’habituellement à cette période."

Quelques jours de canicule ont donc suffi pour détériorer la situation des cours d'eau. Sont désormais interdits : 
  • l’arrosage des pelouses, espaces verts publics et privés, massifs fleuris et jardins sauf potagers privés, de 8h00 à 20h00
  • l’arrosage des golfs, terrains de sport, stades et greens de 8h00 à 20h00
  • le lavage des voitures : hors stations équipées d’économiseurs d’eau ou système de recyclage
  • le fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert branchées sur le réseau d’alimentation d’eau potable
  • le remplissage ou la remise en eau des piscines d’une capacité totale supérieure à 2 m3 à usage privé sauf pour les premières mises en eau des piscines « en dur » et « enterrées » construites depuis le 1er janvier de l’année en cours


Contravention jusqu'à 3000 euros

Selon la réglementation, le non-respect de ces interdictions est punissable d'une contravention allant jusqu'à 1 500 euros, 3 000 en cas de récidive.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus