Société : comment les refuges tentent de lutter contre les abandons d’animaux ?

100 000 animaux seraient abandonnés chaque année en France, dont 60 000 durant l'été. Pour enrayer ce fléau, les refuges font de la prévention. Cela commence par des vérifications quand des candidats à l'adoption se présentent. Reportage au Refuge de Thiernay, dans la Nièvre.
 

Les associations de protection estiment que 100 000 animaux seraient abandonnés chaque année en France, dont 60 000 durant l'été.
Les associations de protection estiment que 100 000 animaux seraient abandonnés chaque année en France, dont 60 000 durant l'été. © Lionel VADAM / MAXPPP

La journée mondiale de lutte contre l'abandon des animaux a été créée en 2019. Elle se déroule le dernier samedi du mois de juin, qui correspond aux premiers grands départs en vacances d’été.

A cette époque de l’année, des milliers d’animaux de compagnie sont abandonnés par leurs propriétaires. Des milliers de chiens, chats, etc arrivent dans des refuges saturés.

Le Refuge de Thiernay, dans la Nièvre, est situé à la campagne, sur la commune de La Fermeté, à une quinzaine de kilomètres de Nevers.
Grâce à cette structure, plus de 500 chiens et chats trouvent un foyer chaque année.

Les adoptions avaient été interrompues pendant le confinement destiné à enrayer l’épidémie de coronavirus covid-19. Avec le déconfinement, l’activité a repris et les adoptions sont nombreuses en cette fin juin.

Mais, ici, avant de pouvoir repartir avec un animal de compagnie, les adoptants doivent se soumettre à quelques vérifications.
"On fait en sorte d’avoir une visite pré-adoption pour les chiens. Et pour les chats, on fait un questionnaire pour savoir si cela correspond vraiment à l'adoptant", explique Liliane Desage, membre du conseil d'administration du Refuge de Thiernay.


 
Reportage de Rémy Chidaine, Tania Gomes et Patrick Jouanin avec :
-Raymonde Nexon, adoptante
-Julien Graillot, directeur du Refuge de Thiernay
-Liliane Desage, membre du conseil d'administration du Refuge de Thiernay

   

"En abandonnant son animal, on le condamne aussi à mort !"

La Fondation 30 millions d'amis a lancé une campagne choc pour lutter contre les abandons d’animaux pendant l’été.

"En France, la peine de mort n'existe plus, sauf pour les innocents ! Chaque année, des milliers d'animaux abandonnés sont euthanasiés", peut-on lire sur les affiches montrant un chien aux yeux implorants.

Quand un animal arrive en fourrière, "à l'issue d'un délai franc de garde de huit jours ouvrés, si l'animal n'a pas été réclamé par son propriétaire, il est considéré comme abandonné. Quand il n'y a plus de place dans les refuges, si le vétérinaire en constate la nécessité, il procède à l'euthanasie de l'animal", rappelle Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 millions d'amis.
 
Il y a malheureusement des "modes" d'animaux. A la SPA de Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, ces petits chiots ont été victimes de leur succès. "Mignons", tous ont été adoptés ou réservés rapidement.
Il y a malheureusement des "modes" d'animaux. A la SPA de Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, ces petits chiots ont été victimes de leur succès. "Mignons", tous ont été adoptés ou réservés rapidement. © NZ - France 3 Bourgogne
 

10 propositions contre l’abandon

La Fondation 30 millions d'amis a mis en ligne une pétition où figurent 10 propositions destinées à lutter contre les abandons d’animaux :

1-Interdire la vente des animaux de compagnie dans les animaleries : L’animal n’est pas un objet
2-Stopper la vente d'animaux de compagnie par petites annonces imprimées ou en ligne : L’animal n’est pas une marchandise
3-Mettre fin à la vente des chiens non inscrits au Livre des Origines Françaises
4-Instauration d'un permis de détention d'animal de compagnie, délivré au moment de l'acquisition
5-Rendre obligatoire la stérilisation des chats non inscrits au Livre des Origines Françaises
6-Apprendre aux enfants à être responsables de leurs animaux dès l'école primaire
7-Obliger les EHPAD à accepter l'animal de compagnie de la personne âgée ou dépendante
8-Sanctionner les propriétaires qui ne font pas identifier leur animal de compagnie
9-Obliger les lieux de villégiature à accepter les animaux de compagnie sans "supplément animal"
10-Faire appliquer les peines encourues en cas d'abandon d'un animal de compagnie.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter