TER : prendre le train sans la SNCF, c'est possible

Publié le Mis à jour le
Écrit par Raoul Advocat

Des trains régionaux affrétés par des sociétés privées ? La région Bourgogne Franche-Comté l'envisage sérieusement. Le tour des projets.

Monter dans un train qui ne sera pas aux couleurs de la SNCF. Voilà ce qui nous attend peut-être, dans un avenir proche. Le monopole de la SNCF sur le transport des voyageurs est bientôt terminé. En 2023, au plus tard, l'ouverture à la concurrence sera totale. D'ici là, des régions, dont la Bourgogne Franche-Comté, envisagent de se lancer.

La "ligne des hirondelles", qui traverse le Jura, ou la future liaison Belfort-Delle : c'est là que les premiers trains privés pourraient circuler, dès 2019. Pour les responsables poliltiques du conseil régional, il s'agit de faire des économies. Car les TER coûtent cher. Mais quelles pourraient être les conséquences de l'ouverture à la concurence sur la qualité du service, la sécurité et l'emploi ? Réponses dans notre reportage :

durée de la vidéo: 03 min 38
Ouverture à la concurrence lignes TER