TER : quand les guichets SNCF ferment, les petits commerces prennent le relais

Acheter son billet de train ailleurs que dans une gare, c'est de plus en plus possible et même encouragé par la SNCF qui ferme chaque année de nouveaux guichets. En plus d'Internet, ce sont désormais les bureaux de tabac, les stations service et même les mairies qui assurent le service. 

À Champagnole, la Maison de la Presse vend des billets TER depuis quatre ans déjà.
À Champagnole, la Maison de la Presse vend des billets TER depuis quatre ans déjà. © Éric Debief
Champagnole, dans le Jura, fait figure de pionnière. Depuis quatre ans déjà, la Maison de la Presse vend des billets de TER. Un acte pour lequel le personnel a dû se former au logiciel mais surtout aux divers tarifs de la SNCF. En échange, le commerçant touche une petite commission sur chaque vente. 

Cette situation est amenée à se développer de plus en plus dans notre région, comme ailleurs. La SNCF fermant ses guichets, jugés trop gourmands en personnels, au profit du tout numérique ou de ces commerces déjà existants. Le voyageur pourra s'y retrouver si le tarif n'est pas trop majoré et si les horaires d'ouverture sont suffisammemnt larges pour permettre un vrai service. Un bureau de tabac sera ainsi plus longuement ouvert quotidiennement qu'une petite mairie de campagne. 

La Fédération nationale des associations d'usagers du train (FNAUT) s'inquiète en effet, que certaines populations isolées ou vieillissantes soient exclues de ce nouveau maillage. Ou l'attendent trop longtemps avant qu'il ne soit réellement opérationnel. 
 
Où acheter son billet TER quand les guichets disparaissent ?
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trains régionaux sncf économie transports