À Belfort, une semaine pour tout savoir du sport, de la santé et du bien-être avec les outils numériques 

Comment accéder à ses informations de santé, quelles applications pour prendre soin de soi, ou encore comprendre comment le sport se réinvente sur internet. Du 19 au 23 avril, la ville de Belfort organise une semaine numérique, pour se familiariser aux nouveaux outils de santé et de bien-être.

En avril, la ville de Belfort organise une semaine de conférences en ligne, sur les outils numériques pour prendre soin de soi
En avril, la ville de Belfort organise une semaine de conférences en ligne, sur les outils numériques pour prendre soin de soi © Ville de Belfort

L’idée est née de leur quotidien auprès du grand public à Belfort : plusieurs fois par semaine, dans les dix cybercentres de la ville, des animateurs proposent une formation aux outils numériques, et un accompagnement dans leurs démarches, à l’heure où de plus en plus d’administrations dématérialisent leurs procédures.

Un dispositif destiné à lutter contre la fracture numérique, où les participants peuvent d’ailleurs amener leur propre matériel. “On s’est dit qu’il pourrait être intéressant de proposer une semaine pour aller un peu plus loin, dans le même esprit”, se rappelle Théo Coutance, coordinateur des cybercentres, “pour présenter différents thèmes et outils pour permettre aux gens de tester de nouvelles technologies, de les utiliser et de poser des questions”.

Cette année, ce sont les thèmes de la santé, du sport et du bien-être qui ont été retenus. Ainsi, du 19 au 23 avril, la ville de Belfort organise une série de conférences: des jeux vidéos qui permettent de soigner aux applications de sport sur les téléphones et tablettes, en passant par les outils numériques proposés par la sécurité sociale. 

Un programme riche, ouvert à tous

Pandémie et confinement oblige, c’est en ligne que ces événements se déroulent. Mais pour être sûr de ne perdre aucun spectateur en route, les organisateurs ont opté pour une solution la plus simple possible : “on fait un live sur Twitch, explique Théo Coutance, “il suffit de cliquer sur le lien, et vous voyez le live”. Pas besoin de se créer un compte ou de s’identifier. Les internautes peuvent également poser des questions. “Ça permet aussi aux gens de garder l' anonymat, contrairement à Facebook” expose-t-il. Ces conférences sont d’ailleurs ouvertes à tout le monde, “sans conditions de ressources ou de territoire” précise le coordinateur des cybercentres.

Après une demi-journée consacrée aux jeux vidéos utilisés “dans le monde médical pour freiner des pathologies”, la semaine du numérique de Belfort a abordé la “e-santé, avec la CPAM” ce mardi 20 avril au matin, avant de s’attaquer à 14h, “au sport et au numérique”, énumère Théo Coutance. “On présente notamment certaines applis qu’on a testé et qu’on certifie", explique-t-il, “parce qu'évidemment, les outils numériques peuvent être une bonne chose, mais il faut aussi faire attention. Parfois, c’est cher mais les créateurs n’ont pas de diplôme dans le domaine, et ça n’est pas efficace.”

Ce mercredi 21 avril à 14h, ce sera au tour du phénomène de l’e-sport d’être décortiqué par un spécialiste, puis le jeudi 22, toujours à 14h, avec un professeur de yoga, le thème du bien-être sera abordé. Enfin, le vendredi 23 avril, en collaboration avec une association de jeux d’échecs, les échecs seront présentés, et un tournoi organisé. Après leur diffusion en direct, les conférences sont également disponibles en replay, sur la chaîne Twitch.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie numérique