Belfort : après une semaine de blocage, les salariés de General Electric ont obtenu primes et embauches

Publié le
Écrit par Sophie Courageot avec AFP

Le blocage du site de General Electric à Belfort a pris fin vendredi 1er juillet dans la matinée. Un accord a été signé entre syndicats et direction. Les salariés de la branche Steam Power se sont mobilisés.

Les accès au site de General Electric, où est fabriquée la turbine à vapeur Arabelle destinée aux centrales nucléaires, étaient entravés depuis le vendredi 24 juin, aucun véhicule n'entrant ou ne sortant.

En réponse, la direction avait assigné deux syndicalistes de la CGT au tribunal dans le cadre d'une procédure de référé.


Les grévistes réclamaient le versement d'une prime aux ouvriers et techniciens, à l'instar de celle de plusieurs milliers d'euros reçue par les cadres en raison de la bonne dynamique des résultats financiers du groupe lors de la deuxième partie de l'année 2021. On est vraiment sur un problème de reconnaissance des êtres humains” résumait mercredi 29 juin Laurent Santoire, de la CGT. “Quand on arrive à trouver de l'argent, des jalons de sortie pour des cadres dirigeants, quand on dit qu’il y a eu des efforts exceptionnels, on considère que ces efforts ont été faits par tous et en particulier ceux qui produisent la turbine Arabelle et il y a une incompréhension à cette injustice" déplorait alors le syndicaliste

Ce que les salariés ont obtenu


"La direction de GE Steam Power à Belfort a signé hier un protocole de fin de grève ayant permis de reprendre ce matin un fonctionnement normal et sûr de l'ensemble du site", a confirmé vendredi dans un communiqué l'entreprise. Le protocole d'accord de sortie de conflit a été signé tard dans la soirée de jeudi.

La prime de 1 200 euros obtenue au mois de janvier est revalorisée à hauteur de 1 700 euros. Les salariés accompagnant de nouvelles recrues toucheront également une prime "tutorat".

"Nous avons un plan prévisionnel d'embauches", s'est satisfait Saïd Bersy (CGT), évoquant la perspective d'une cinquantaine de recrutements d'ici juin 2023, alors que le site en compte aujourd'hui 477. En France, GE Steam power systems compte 1.597 salariés, selon le groupe.