Belfort : ils tirent à l'arc pendant 24 heures !

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Franche-Comté
Des centaines d'archers se retrouvent à Belfort ce weekend.
Des centaines d'archers se retrouvent à Belfort ce weekend. © Pixabay

Durant 24 heures, des archers français et européens se rassemblent à Belfort pour participer à un événement hors du commun, les 3 et 4 novembre. Le but, tirer à l'arc durant 24 heures, non stop. Reportage.

Imaginées en 1987, les 24 Heures Internationales de Tir à l'Arc de Belfort ont lieu tous les ans début novembre. Parmi les participants, on retrouve de nombreux tireurs étrangers venus notamment d'Allemagne, Belgique, Italie ou encore Suisse et Luxembourg. Au total, 144 équipes et 432 archers vont participer à l'événement. Plus de 6500 flèches seront tirées, pendant 24h, non stop ! L'événement est organisé par la 1ère Compagnie d'arc des Sports réunis belfortains (SRB).

"Une fois qu'on a fait les 24 heures, on peut tirer dans n'importe quelle condition". La difficulté grandit au fil des heures et de l'accumulation de la fatigue. L'idée est de se surpasser physiquement et de pouvoir dompter son corps, même éprouvé après des heures de tir. En plus, la musique diffusée à haute fréquence lors de l'événement force les archers à se concentrer au maximum.

Découvrez le reportage de France 3 Franche-Comté :
Belfort : ils tirent à l'arc pendant 24 heures !


La 1ère Compagnie d’Arc de Belfort à été crée en février 1956 par Paul Christen et André Marie. C’est le plus ancien club de la ligue de Franche-Comté et il compte environ 2000 adhérents. La compagnie a compté parmi ses archers plusieurs champions de France et un médaillé de bronze aux Jeux Mondiaux Universitaires. 
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.