Belfort : l'appel des commerces à changer les manifestations contre le pass sanitaire

Inquiets face à la succession des manifestations anti-pass sanitaire à Belfort et Montbéliard, un syndicat patronal interprofessionnel, la CPME 90, lance un appel : il les invite à changer de mode de protestation, pour épargner les petits commerçants.

C'est par communiqué que la CPME 90, syndicat professionnel des petites et moyennes entreprises dans le Territoire de Belfort et le nord Franche-Comté, a choisi de s'exprimer. "Il est impossible de s’adresser autrement à un collectif non identifié !" se défend le document. Un texte, pour exprimer l'inquiétude des commerçants face à la succession, chaque samedi, à Belfort et Montbéliard, des manifestations anti-pass sanitaire, et demander aux manifestants de changer de mode de protestation.

Manifestants ! Si votre droit à manifester est totalement respectable, le droit des commerçants à commercer, celui des salariés des boutiques à pouvoir gagner leur vie et celui des citoyens à consommer dans nos commerces de proximité aussi !

Communiqué de la CPME 90

"Les commerçants viennent vers nous et s'inquiètent de l'impact de cette série de manifestations" explique Louis Deroin, président de la CPME 90. "Quand on annonce une manifestation, les gens ne viennent plus en ville, affirme-t-il, ils se disent 'je ne vais pas pouvoir me garer, je ne sais pas ce qu'il va se passer, il y a les enfants...'". Problème : "au bout d'un moment, ça devient compliqué pour l'animation des centres-villes". "J'étais chez un commerçant samedi dernier, pour une fois qu'il n'y avait pas de manifestation à Belfort, la différence pour lui, c'était 40% de chiffre d'affaire en plus par rapport aux samedis avec manifestations". 

Manifestants ! Nous en appelons à votre sens du respect et de l’imagination ! Quand vient le Tour de France, nous savons capter le regard d’une caméra dans un hélicoptère en fauchant un pré, en disposant des bottes de paille, en déployant un gigantesque maillot ! Nous savons être imaginatif dans le respect du contexte et de l’environnement.

Communiqué de la CPME 90

"La problématique des mouvements de grève, on en a souvent eu, mais là, on est sur une période de sortir de crise". Alors, son communiqué cherche à interpeller les participants à ces manifestations, pour les convaincre de trouver d'autres manières de se faire entendre. "L'idée, c'est de dire : faites attentions à ce que vous faites. Les commerçants ne sont pas responsables."

Samedi 2 octobre, le ministère de l'Intérieur a dénombré 47 395 participants pour ce nouveau samedi de mobilisation des anti-pass sanitaire. Il n'y aura pas d'"adaptation" du pass sanitaire avant le 15 novembre, a indiqué jeudi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, appelant à la "vigilance" face au risque d'un regain de l'épidémie de Covid avec l'arrivée de l'hiver.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 société économie