Belfort : le principal centre de vaccination covid double sa capacité, la troisième vague est bien là

A Belfort, le gymnase le Phare monte en puissance et ouvre à compter du 12 avril, une seconde ligne de vaccination. 

Le gymnase Le Phare à Belfort double sa capacité de vaccination à compter du 12 avril.
Le gymnase Le Phare à Belfort double sa capacité de vaccination à compter du 12 avril. © Rémy Poirot - France Télévisions

Le dispositif est prêt. Lundi 12 avril, une deuxième ligne de vaccination sera ouverte au gymnase Le Phare. La capacité de vaccination va passer de 120 injections par jour, à 240 injections par jour. Des doses de vaccins Pfizer seront proposées.

“Si demain, on a encore plus de doses, on pourra doubler ou tripler le nombre de vaccinations au Phare, où l’on a un grand gymnase” précise Damien Meslot, maire de Belfort.

Ce matin, ils étaient encore nombreux à se faire vacciner, et à avoir attendu longtemps pour avoir un rendez-vous. “On est un peu plus tranquilles d’être vaccinés, mais il faudrait que tout le monde y passe, il faudrait vraiment accélérer pour que tout le monde puisse retrouver une vie normale” lance un habitant venu faire sa première injection.

Le Territoire de Belfort, est actuellement plutôt bon élève en matière de vaccination

68% des plus de 75 ans sont vaccinés, précise Agnès Hochard, déléguée départementale de l’Agence Régionale de Santé. 17% de la population générale est vaccinée par une première dose. 

Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort déplore dans un communiqué "la pseudo montée en puissance de la primo-vaccination dans les centres fixes qui, en réalité, se fera au détriment d’une baisse de régime de l’unité mobile de vaccination du Conseil départemental sur la période allant du 12 avril au 7 mai".

Depuis le weekend de Pâques, la troisième vague touche le Territoire de Belfort

“A l’hôpital du Nord-Franche-Comté, depuis le week end pascal, il y a eu un afflux de patients hospitalisés, à ce jour, on est à 90 malades covid à l’HNFC dont 20 en réanimation” précise la représentante de l’ARS. Dans ce département, le variant britannique est présent dans 94% des analyses positives.

Dans le Territoire de Belfort, le taux d’incidence s’établissait au 5 avril à 263 nouveaux cas pour 100.000 habitants, un taux en baisse pour la première fois depuis le début avril. En Bourgogne Franche-Comté, le taux d’incidence est de 341 nouveaux cas. 188 personnes sont en réanimation. Les lits sont en tension, occupés à 95%. L’Agence Régionale de Santé a activé cette semaine son plan “débordement” pour ouvrir de nouveaux lits en cas de besoin. Selon Agnès Hochard, les hôpitaux s’attendent à trois semaines à venir difficiles, malgré l’accélération amorcée de la vaccination. La barre des 10 millions de Français vaccinés a été franchie cette semaine a annoncé Jean Castex.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19