Cinéma : l’acteur Tahar Rahim, né à Belfort, brille au Festival de Cannes

A l’affiche du film “Désigné Coupable” aux côtés de Jodie Foster, Tahar Rahim fait également partie du jury du Festival de Cannes.
L'acteur né à Belfort est à l'affiche du film "Présumé Coupable" et membre du jury du Festival de Cannes
L'acteur né à Belfort est à l'affiche du film "Présumé Coupable" et membre du jury du Festival de Cannes © AFP / John MACDOUGALL

Dans ce film inspiré du combat désespéré d’un innocent suspecté de terrorisme et emprisonné sur la base américaine de Guantanamo, Tahar Rahim incarne Mohamedou Ould Slahi, un Mauritanien suspecté à tort et enfermé pendant quatorze ans dans la prison militaire. Son avocate, qui le fera libérer à force d’acharnement judiciaire contre l’administration américaine, est jouée par Jodie Foster. L’action se déroule principalement dans les cellules obscures de la base située sur l’île de Cuba. "C'est une histoire vraie qui mérite et qui doit être racontée. C'est terrible ce qu'il s'est passé pour cet homme, dans le cœur duquel règne un message de pardon et de paix. C'est ça le plus important au fond", a souligné à l'AFP Tahar Rahim. Le film a été nommé aux Bafta et a valu un Golden Globe du meilleur second rôle à Jodie Foster, qui au-delà du combat judiciaire, montre la délicate tâche de tisser une relation de confiance avec ce prisonnier coupé du monde extérieur.

La performance de l’acteur français est remarquée. Parfois méconnaissable, les joues creusées, le teint malade et le crâne rasé, il rappelle par son intensité son rôle dans "Un Prophète", le film de Jacques Audiard qui l'avait révélé il y a 12 ans, et où il jouait déjà un rôle de prisonnier. "Le seul moyen que j'ai trouvé pour rendre authentiques ces scènes terribles de tortures, c'était d'en faire un peu l'expérience. D'aller au plus proche. Ce qu'on voit dans le film, je l'ai fait en vrai. J'ai porté de vraies menottes, j'ai été dans ces cellules froides,...”, a-t-il détaillé à l’AFP. 

J'ai dû physiquement me transformer, perdre énormément de kilos en très peu de temps (...) ce qui m'a mis dans un état émotionnel très particulier

Tahar Rahim

De Belfort à Hollywood

Avec ce tournage, qu'il considère comme "le plus intense" de sa carrière, le Français qui a grandi à Belfort dans le quartier des Résidences, aujourd'hui marié et père de deux enfants avec l'actrice Leïla Bekhti, franchit une nouvelle étape dans sa carrière internationale. A 39 ans, il tourne depuis une dizaine d'années à l'étranger en parallèle de ses rôles dans le cinéma français. Il a été remarqué dernièrement dans deux séries, "The Eddy" et "Le Serpent", et fait partie du jury du Festival de Cannes. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture cinéma festival de cannes