Départementales 2021 dans le Territoire de Belfort : découvrez tous les résultats du second tour des élections

Ce dimanche 27 juin, le département du Territoire-de-Belfort reste à droite et conforte sa majorité en prenant de justesse le canton de Belfort-3 au Modem. La gauche conserve trois cantons.

Découvrez les résultats des élections départementales 2021 dans le Territoire de Belfort.
Découvrez les résultats des élections départementales 2021 dans le Territoire de Belfort. © Véronique Olivier - maxPPP

Seul le binôme LR du président sortant du conseil départemental, Florian Bouquet, et Maryline Morallet avait été élu dès le premier tour avec 77,73% des voix dans le canton de Châtenois-les-Forges. Les électeurs ont élu huit binômes à dans les cantons de Bavilliers, Belfort 1, Belfort 2, Belfort 3, Delle, Giromagny, Grandvillars et Valdoie. 

Les cantons de Belfort 1 et Grandvillard restent à gauche. L'opposition de gauche perd le canton Giromagny et gagne de Bavilliers.  

Le canton de Belfort-3 passe du Modem aux Républicains. 

Les Républicains conservent les cantons de Belfort 2, Delle et Valdoie et Châtenois-les-Forges. 

Découvrez les résultats du second tour canton par canton

Cliquez sur le canton de votre choix pour consulter son résultat :

Canton de Bavilliers

10 093 électeurs étaient appelés aux urnes dans le canton de Bavilliers. L'abstention au second tour s'élève à 60,6 %, elle est bien plus importante que celle observée lors du second tour des élections départementales 2015 (43,6 %).

Au second tour, Marie-Dominique BELUCHE (DVG) et Emmanuel FORMET (DVG) s'imposent avec 50,5 % des voix. Eric KOEBERLE (sortant - LR) et Delphine MACCHI (LR) obtiennent 49,5 % des voix.

Dimanche 20 juin, les deux binômes candidats au premier tour avaient reçu suffisamment de suffrages pour pouvoir se maintenir au second tour : Marie-Dominique BELUCHE (DVG) et Emmanuel FORMET (DVG) avec 50,7 % des voix ainsi que le binôme Eric KOEBERLE (sortant - LR) et Delphine MACCHI (LR) avec 49,3 % des voix. L'abstention était de 64,8 %, bien plus importante que celle observée lors du premier tour des élections départementales 2015 (45,2 %).

En 2015, sur les quatre binômes candidats au premier tour, trois pouvaient se maintenir au second tour : Marie-Claude CHITRY-CLERC et Eric KOEBERLE (MODEM) avec 35,4 % des voix, Daniel FEURTEY (EELV) et Isabelle NEHDI (PS) avec 31,8 % des voix ainsi que le binôme Andrée BAILLY (FN) et Régis GUERRERO avec 27,7 % des voix. Un binôme n'avait pas obtenu assez de voix pour aller au-delà du premier tour : José ARDURA (PCF) et Marie-France COUQUEBERG (PCF) avec 5,0 % des voix.

Au second tour 2015, Marie-Claude CHITRY-CLERC et Eric KOEBERLE (MODEM) s'étaient imposés avec 39,6 % des voix. Daniel FEURTEY (EELV) et Isabelle NEHDI (PS) avaient obtenu 37,0 % des voix, Andrée BAILLY (FN) et Régis GUERRERO avaient obtenu 23,4 % des voix.

Canton de Belfort-1

7 431 électeurs étaient appelés aux urnes dans le canton de Belfort-1. L'abstention au second tour s'élève à 70,0 %, elle est bien plus importante que celle observée lors du second tour des élections départementales 2015 (43,6 %).

Au second tour, Bastien FAUDOT (sortant - GRS) et Samia JABER (sortante - DVG) s'imposent avec 55,6 % des voix. Charlène AUTHIER-BEYER (LR) et Tony KNEIP (LR) obtiennent 44,4 % des voix.

Dimanche 20 juin, sur les quatre binômes candidats au premier tour, deux avaient reçu suffisamment de suffrages pour pouvoir se maintenir au second tour : Bastien FAUDOT (sortant - GRS) et Samia JABER (sortante - DVG) avec 43,3 % des voix ainsi que le binôme Charlène AUTHIER-BEYER (LR) et Tony KNEIP (LR) avec 28,7 % des voix. Deux binômes n'avaient pas obtenu assez de voix pour aller au-delà du premier tour : Betty DEVILLAIRS (LREM) et Bruno KERN (LREM) avec 16,0 % des voix ainsi que le binôme Patrick FORESTIER (DVD) et Hélène SACKSTEDER (DVD) avec 12,0 % des voix. L'abstention était de 73,6 %, bien plus importante que celle observée lors du premier tour des élections départementales 2015 (53,8 %).

En 2015, sur les sept binômes candidats au premier tour, deux pouvaient se maintenir au second tour : Bastien FAUDOT (MRC) et Samia JABER (PS) avec 29,0 % des voix ainsi que le binôme Ginette PETITPERRIN (FN) et Eric WIEDMANN (FN) avec 26,4 % des voix. Cinq binômes n'avaient pas obtenu assez de voix pour aller au-delà du premier tour : Liakout BOUGUERRA (DVD) et Guy CORVEC (UMP) avec 21,2 % des voix, Sandra JOLY (PCF) et Damien PAGNONCELLI (PCF) avec 7,4 % des voix, Touria ACAR (MODEM) et Renaud ROUSSELET (MODEM) avec 7,3 % des voix, Yusuf CETIN (SE) et Ebrü SUTCU (SE) avec 6,1 % des voix ainsi que le binôme Nicole MUDAY (PRG) et Claude PAUFERT (PRG) avec 2,6 % des voix.

Au second tour 2015, Bastien FAUDOT (MRC) et Samia JABER (PS) s'étaient imposés avec 62,7 % des voix. Ginette PETITPERRIN (FN) et Eric WIEDMANN (FN) avaient obtenu 37,3 % des voix.

Canton de Belfort-2

9 235 électeurs étaient appelés aux urnes dans le canton de Belfort-2. L'abstention au second tour s'élève à 64,9 %, elle est bien plus importante que celle observée lors du second tour des élections départementales 2015 (43,6 %).

Au second tour, Marie-Hélène IVOL (sortante - LR) et Sébastien VIVOT (sortant - LR) s'imposent avec 60,2 % des voix. Sylvain GIGANTE (PCF) et Nathalie GREVILLOT (GRS) obtiennent 39,8 % des voix.

Dimanche 20 juin, sur les trois binômes candidats au premier tour, deux avaient reçu suffisamment de suffrages pour pouvoir se maintenir au second tour : Marie-Hélène IVOL (sortante - LR) et Sébastien VIVOT (sortant - LR) avec 49,7 % des voix ainsi que le binôme Sylvain GIGANTE (PCF) et Nathalie GREVILLOT (GRS) avec 29,6 % des voix. Un binôme n'avait pas obtenu assez de voix pour aller au-delà du premier tour : Frédérique HENNEQUIN (MODEM) et Renaud ROUSSELET (MODEM) avec 20,6 % des voix. L'abstention était de 68,0 %, bien plus importante que celle observée lors du premier tour des élections départementales 2015 (49,9 %).

En 2015, sur les cinq binômes candidats au premier tour, deux pouvaient se maintenir au second tour : Marie-Helene IVOL (UMP) et Sébastien VIVOT (UMP) avec 37,5 % des voix ainsi que le binôme Francine GALLIEN (PS) et Sélim GUEMAZI (PS) avec 22,7 % des voix. Trois binômes n'avaient pas obtenu assez de voix pour aller au-delà du premier tour : Nicolas SOLEILHAVOUP (FN) et Joëlle WIEDMANN (FN) avec 19,1 % des voix, Martine FRANCOIS (DVC) et Thiébaud GRUDLER avec 13,7 % des voix ainsi que le binôme René LEBOEUF (PCF) et Muriel TERNANT (PCF) avec 6,9 % des voix.

Au second tour 2015, Marie-Helene IVOL (UMP) et Sébastien VIVOT (UMP) s'étaient imposés avec 61,5 % des voix. Francine GALLIEN (PS) et Sélim GUEMAZI (PS) avaient obtenu 38,5 % des voix.

Canton de Belfort-3

7 415 électeurs étaient appelés aux urnes dans le canton de Belfort-3. L'abstention au second tour s'élève à 66,0 %, elle est bien plus importante que celle observée lors du second tour des élections départementales 2015 (43,6 %).

Au second tour, Ian BOUCARD (LR) et Loubna KETFI-CHARIF (LR) s'imposent avec 54,8 % des voix. Anny MOREL-GRUNBLATT (DVG) et Lucas VANITOU (DVG) obtiennent 45,2 % des voix.

Dimanche 20 juin, sur les trois binômes candidats au premier tour, deux avaient reçu suffisamment de suffrages pour pouvoir se maintenir au second tour : Ian BOUCARD (LR) et Loubna KETFI-CHARIF (LR) avec 43,3 % des voix ainsi que le binôme Anny MOREL-GRUNBLATT (DVG) et Lucas VANITOU (DVG) avec 31,6 % des voix. Un binôme n'avait pas obtenu assez de voix pour aller au-delà du premier tour : Cindy GIRARD (MODEM) et Jean-Christophe MESSIN (MODEM) avec 25,2 % des voix. L'abstention était de 70,7 %, bien plus importante que celle observée lors du premier tour des élections départementales 2015 (48,0 %).

En 2015, sur les sept binômes candidats au premier tour, deux pouvaient se maintenir au second tour : Florence BESANCENOT (UMP) et Damien MESLOT (UMP) avec 30,5 % des voix ainsi que le binôme Julie DE BREZA (MODEM) et Christophe GRUDLER (MODEM) avec 20,5 % des voix. Cinq binômes n'avaient pas obtenu assez de voix pour aller au-delà du premier tour : Gilbert BETZLER (FN) et Ginette LAURENCY (FN) avec 18,5 % des voix, Jacqueline GUIOT (PS) et Alain LETAILLEUR (MRC) avec 15,7 % des voix, Marie-José FLEURY (DVG) et Hakim SALEMKOUR (DVG) avec 8,5 % des voix, Edith JOUQUEZ (PCF) et Jean RAUSHER (PCF) avec 3,8 % des voix ainsi que le binôme Gokhan ERDEM (SE) et Maggy PERRET (SE) avec 2,6 % des voix.

Au second tour 2015, Julie DE BREZA (MODEM) et Christophe GRUDLER (MODEM) s'étaient imposés avec 53,5 % des voix. Florence BESANCENOT (UMP) et Damien MESLOT (UMP) avaient obtenu 46,5 % des voix.

Canton de Châtenois-les-Forges

Le canton a été pourvu dès le premier tour.

Dimanche 20 juin, Florian BOUQUET (sortant - LR) et Maryline MORALLET (sortante - LR) se sont imposés avec 77,7 % des voix. Marie-Laure DUCHANOY (RN) et Christophe SOUSTELLE (RN) ont obtenu 22,3 % des voix. L'abstention était de 61,8 %, bien plus importante que celle observée lors du premier tour des élections départementales 2015 (41,9 %).

En 2015, les trois binômes candidats au premier tour pouvaient se maintenir au second tour : Florian BOUQUET (UMP) et Maryline MORALLET (UMP) avec 40,5 % des voix, Patricia BOISUMEAU (FN) et Christian CHEVRY (FN) avec 33,1 % des voix ainsi que le binôme Valérie MEYER (DVG) et Jean-François ROOST (PS) avec 26,4 % des voix.

Au second tour 2015, Florian BOUQUET (UMP) et Maryline MORALLET (UMP) s'étaient imposés avec 44,0 % des voix. Patricia BOISUMEAU (FN) et Christian CHEVRY (FN) avaient obtenu 30,6 % des voix, Valérie MEYER (DVG) et Jean-François ROOST (PS) avaient obtenu 25,4 % des voix.

Canton de Delle

12 461 électeurs étaient appelés aux urnes dans le canton de Delle. L'abstention au second tour s'élève à 69,6 %, elle est bien plus importante que celle observée lors du second tour des élections départementales 2015 (43,6 %).

Au second tour, Anaïs MONNIER VON AESCH (LR) et Cédric PERRIN (LR) s'imposent avec 100,0 % des voix.

Dimanche 20 juin, Anaïs MONNIER VON AESCH (LR) et Cédric PERRIN (LR) étaient les seuls candidats au premier tour mais n'avaient pas atteint un nombre de suffrages au moins égal à 25 % des électeurs inscrits. Un second tour était donc nécessaire. L'abstention était de 71,5 %, bien plus importante que celle observée lors du premier tour des élections départementales 2015 (47,0 %).

En 2015, les trois binômes candidats au premier tour pouvaient se maintenir au second tour : Marie-Lise LHOMET (UMP) et Frédéric ROUSSE (UMP) avec 37,0 % des voix, Franck FOURE (FN) et Reine POENTIS (FN) avec 32,0 % des voix ainsi que le binôme Alexa DEMOUGE (PS) et Robert NATALE (DVG) avec 31,0 % des voix.

Au second tour 2015, Marie-Lise LHOMET (UMP) et Frédéric ROUSSE (UMP) s'étaient imposés avec 40,1 % des voix. Alexa DEMOUGE (PS) et Robert NATALE (DVG) avaient obtenu 30,7 % des voix, Franck FOURE (FN) et Reine POENTIS (FN) avaient obtenu 29,1 % des voix.

Canton de Giromagny

11 410 électeurs étaient appelés aux urnes dans le canton de Giromagny. L'abstention au second tour s'élève à 60,6 %, elle est bien plus importante que celle observée lors du second tour des élections départementales 2015 (43,6 %).

Au second tour, Rachel COUVREUX (LR) et Didier VALLVERDU (LR) s'imposent avec 68,7 % des voix. Fatima MAMMAR (DVG) et Eric PARROT (DVG) obtiennent 31,3 % des voix.

Dimanche 20 juin, sur les trois binômes candidats au premier tour, deux avaient reçu suffisamment de suffrages pour pouvoir se maintenir au second tour : Rachel COUVREUX (LR) et Didier VALLVERDU (LR) avec 61,2 % des voix ainsi que le binôme Fatima MAMMAR (DVG) et Eric PARROT (DVG) avec 27,6 % des voix. Un binôme n'avait pas obtenu assez de voix pour aller au-delà du premier tour : Jean-Pierre BORGO (MODEM) et Caroline ROUSSELET (MODEM) avec 11,2 % des voix. L'abstention était de 62,5 %, bien plus importante que celle observée lors du premier tour des élections départementales 2015 (40,2 %).

En 2015, les trois binômes candidats au premier tour pouvaient se maintenir au second tour : Guy MICLO (DVG) et Sylvie RINGENBACH (DVG) avec 36,4 % des voix, Christiane HALLER (UMP) et Didier VALLVERDU (UMP) avec 32,4 % des voix ainsi que le binôme Marc ARCHAMBAULT (FN) et Christine NIESWAND (FN) avec 31,2 % des voix.

Au second tour 2015, Guy MICLO (DVG) et Sylvie RINGENBACH (DVG) s'étaient imposés avec 37,3 % des voix. Christiane HALLER (UMP) et Didier VALLVERDU (UMP) avaient obtenu 36,4 % des voix, Marc ARCHAMBAULT (FN) et Christine NIESWAND (FN) avaient obtenu 26,3 % des voix.

Canton de Grandvillars

12 531 électeurs étaient appelés aux urnes dans le canton de Grandvillars. L'abstention au second tour s'élève à 62,4 %, elle est bien plus importante que celle observée lors du second tour des élections départementales 2015 (43,6 %).

Au second tour, Isabelle MOUGIN (sortante - DVG) et Christian RAYOT (sortant - GRS) s'imposent avec 61,0 % des voix. Pascale GABILLOUX (DVD) et Alexandre MANCANET (LR) obtiennent 39,0 % des voix.

Dimanche 20 juin, sur les trois binômes candidats au premier tour, deux avaient reçu suffisamment de suffrages pour pouvoir se maintenir au second tour : Isabelle MOUGIN (sortante - DVG) et Christian RAYOT (sortant - GRS) avec 48,3 % des voix ainsi que le binôme Pascale GABILLOUX (DVD) et Alexandre MANCANET (LR) avec 27,6 % des voix. Un binôme n'avait pas obtenu assez de voix pour aller au-delà du premier tour : Sophie CARNICER (RN) et Marc GARGIONI (RN) avec 24,1 % des voix. L'abstention était de 64,0 %, bien plus importante que celle observée lors du premier tour des élections départementales 2015 (44,2 %).

En 2015, sur les quatre binômes candidats au premier tour, trois pouvaient se maintenir au second tour : Patrick JEANROCH (FN) et Isabelle ROY (FN) avec 36,9 % des voix, Isabelle MOUGIN (DVG) et Christian RAYOT (DVG) avec 33,8 % des voix ainsi que le binôme Yves BISSON (UMP) et Françoise RAVEY (DVD) avec 26,2 % des voix. Un binôme n'avait pas obtenu assez de voix pour aller au-delà du premier tour : Aurore MACE (UPR) et Jonathan VALLART (UPR) avec 3,2 % des voix.

Au second tour 2015, Isabelle MOUGIN (DVG) et Christian RAYOT (DVG) s'étaient imposés avec 37,6 % des voix. Patrick JEANROCH (FN) et Isabelle ROY (FN) avaient obtenu 35,5 % des voix, Yves BISSON (UMP) et Françoise RAVEY (DVD) avaient obtenu 26,9 % des voix.

Canton de Valdoie

11 458 électeurs étaient appelés aux urnes dans le canton de Valdoie. L'abstention au second tour s'élève à 61,2 %, elle est bien plus importante que celle observée lors du second tour des élections départementales 2015 (43,6 %).

Au second tour, Pierre CARLES (DVD) et Marie-France CEFIS (sortante - LR) s'imposent avec 51,3 % des voix. Vincent JEUDY (EELV) et Corinne LAROCHE (DVG) obtiennent 48,7 % des voix.

Dimanche 20 juin, sur les trois binômes candidats au premier tour, deux avaient reçu suffisamment de suffrages pour pouvoir se maintenir au second tour : Pierre CARLES (DVD) et Marie-France CEFIS (sortante - LR) avec 44,3 % des voix ainsi que le binôme Vincent JEUDY (EELV) et Corinne LAROCHE (DVG) avec 34,6 % des voix. Un binôme n'avait pas obtenu assez de voix pour aller au-delà du premier tour : Michel MURAROTTO (LREM) et Michèle TELLI (SE) avec 21,1 % des voix. L'abstention était de 66,8 %, bien plus importante que celle observée lors du premier tour des élections départementales 2015 (43,7 %).

En 2015, sur les six binômes candidats au premier tour, trois pouvaient se maintenir au second tour : Marie-France CEFIS (UDI) et Michel ZUMKELLER (UDI) avec 28,2 % des voix, Yves ACKERMANN (PS) et Marie-Pierre SOUKAINI (EELV) avec 26,8 % des voix ainsi que le binôme Marie-Antoinette DECLE (FN) et Stéphane STOJANOVIC (FN) avec 25,2 % des voix. Trois binômes n'avaient pas obtenu assez de voix pour aller au-delà du premier tour : Pierre CARLES (SE) et Béatrice CUENIN (SE) avec 13,4 % des voix, Régine CURTI (PCF) et Jacques RAMBUR (PCF) avec 4,4 % des voix ainsi que le binôme Sarah ANSEL (PRG) et Saïd MEFTAH avec 1,9 % des voix.

Au second tour 2015, Marie-France CEFIS (UDI) et Michel ZUMKELLER (UDI) s'étaient imposés avec 39,8 % des voix. Yves ACKERMANN (PS) et Marie-Pierre SOUKAINI (EELV) avaient obtenu 36,6 % des voix, Marie-Antoinette DECLE (FN) et Stéphane STOJANOVIC (FN) avaient obtenu 23,6 % des voix.

Pour aller plus loin

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections les républicains parti socialiste rassemblement national