Eurockéennes 2018 : la musique pour tous, même pour ceux qui n'entendent pas

Ils s’appellent Alexis, Noémie, Thierry, Elodie. Ils sont sourds, mais ressentent les vibrations du sol, la puissance des sonos, l'effervescence des foules. Pendant 3 jours, ils tiennent le bar en langue des signes d'un espace d'échange autour du handicap. 
La musique n’est pas l’apanage des entendants. Les personnes sourdes peuvent elles aussi écumer les festivals.

C’est pour les faire venir que le département du Territoire de Belfort et l’association Territoire de Musiques ont décidé d’ouvrir un bar en langue des signes, en plein coeur des Eurockéennes. 

Elodie y est bénévole pour la première fois. Cette jeune internaute, qui anime une page facebook dédiée à la surdité, nous explique le projet. 

 
Le bar langue des signes


Ce bar fait partie d’un espace chapeauté par Yannick Calley, membre du Comité Départemental Handisport.

 
Yannick Calley, responsable de l'espace All Access du festival


Un espace d’échange, de rencontres et d’informations, avec, en creux, un objectif : celui de promouvoir l’accessibilité des personnes en situation de handicap. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
eurockéennes culture musique handicap société festival