FIMU 2021 à Belfort : Brésil, Burkina Faso, Israël ou Hongrie... 80 groupes et artistes à découvrir ce week-end

La 34e édition du Festival International de Musique Universitaire de Belfort se déroule du 9 au 12 septembre 2021. Une édition décalée en raison du covid-19, mais qui accueillera tout de même 80 groupes et 800 musiciens. Petite sélection des concerts où faire un tour.
L'artiste brésilienne Flavia Coelho est la marraine de cette 34e édition du Festival International de Musique Universitaire
L'artiste brésilienne Flavia Coelho est la marraine de cette 34e édition du Festival International de Musique Universitaire © FIMU

Une fois n'est pas coutume, le Festival International de Musique Universitaire de Belfort (Territoire de Belfort), le FIMU, se déroule en septembre. Habituellement organisé le week-end de la Pentecôte, en raison du covid-19 et du troisième confinement, il débute ce jeudi 9 septembre, par une journée FIMU Hors-Piste (voir encadré), et va se poursuivre par trois jours de concerts. 80 groupes de musique, sélectionnés parmi 1.800 candidats, vont se succéder sur les onze scènes du festival. Petit apperçu du programme.

Flavia Coelho, la marraine

Dimanche 12 septembre, 21h, scène de l'Arsenal

Pour cette 34e édition, le FIMU a choisi de changer de type de thèmes : depuis 2006, le festival s'attardait chaque année sur un instrument de musique différent. Désormais, ce sera à un pays ou une zone géographique. Le Brésil et l'Amérique latine sont donc à l'honneur pour cette année 2021. C'est donc tout naturellement que les organisateurs du FIMU se sont tournés vers l'artiste brésilienne installée en France Flavia Coelho. La première marraine de l'histoire du festival se produira sur la scène de l'Arsenal le dimanche 12 septembre, à 21 heures, dans un spectacle inédit, réalisé avec des artistes du FIMU et avec des élèves du Conservatoire de Belfort. Elle devrait également s'inviter sur la scène de plusieurs autres artistes de la programmation. 

Las Gabachas de la Cumbia, rythmes inspirés de l'Amérique latine

Vendredi 10 septembre, 21h45, scène de la Savoureuse

Groupe composé de sept femmes, originaire de Poitiers, Las Gabachas de la Cumbia met donc à l'honneur la cumbia, danse né en Colombie, d'un métissage de rythmes. 

Aratan N’Akalle, le coup de coeur venu du Burkina Faso

Vendredi 10 septembre, 21h, scène Corbis
Samedi 11 septembre, 21h, scène du kiosque
Dimanche 12 septembre, 19h15, scène de la république

Repérés au SOKO Festival à Ouagadougou au Burkina Faso, événement partenaire du FIMU depuis trois ans, le groupe blues touareg Aratan N'Akalle se produira chaque jour du festival, sur une scène différente à chaque fois. Originaire du Mali, le groupe est réfugié depuis 2012 et la crise politique, au Burkina Faso. Au programme : des mélodies fortes, porteuses d'un message d'espoir et de partage. 

Kayan Projet, le flok israëlien rencontre le jazz

Samedi 11 septembre, 22h, salle des fêtes

Une programmation pointue, comme seul le FIMU sait les offrir : la formation Kayan Project représente Israël, mais ses membres sont installés à Berlin. Le résultat : des sons uniques, où le folk de l'est de la Méditerrannée rencontre le jazz de la scène berlinoise, et où l'arabe, l'hébreu et l'anglais se rencontrent.

Romane Santarelli, la figure électro

Samedi 11 septembre, 23h15, scène de la savoureuse

Un "savant mélange entre la techno onirique et l'electronica" d'après les organisateurs du FIMU, la clermontaise Romane Santarelli a été repérée aux Inouis du Printemps de Bourges, et vue en première partie de Woodkid en juillet 2021. Figure prometeuse de l'électro française, elle se produira en fin de soirée le samedi 11 septembre.

Coda Nostra Big Band, le grand ensemble de jazz

Samedi 11 septembre, 20h45, scène Jazz

Du côté Jazz de la programmation, l'ensemble Coda Nostra Big Band venu de Hongrie promet une soirée rythmée par les cuivres et les percussions. Ambiance groove garantie.

Les Mécanos, des voix d'hommes pour un répertoire traditionnel

Dimanche 12 septembre, 14h45, Cathédrale Saint-Christophe

Chants traditionnels, de travail, à danser, ou balades amoureuses... Les 10 hommes du groupe Les Mécanos reprennent les chants du répertoire populaire. Des voix, que la Cathédrale Saint-Christophe ne manquera pas de mettre en valeur. L'interprétation de leur titre le plus connu, l'Ivrogne, y vaudra probablement le détour.

Les locaux 

Côté musique classique, l’Orchestre symphonique universitaire de Besançon se produira à l'Atria auditorium le samedi 11 septembre à 16h15. Pour un apperçu de leurs dernières interprétations, direction leur compte Youtube.

Le quatuor Décibels & Co, venus de Belfort et formés au Conservatoire henri-Dutilleux donnera de la voix, pour interpréter des chansons tirés de films et de chants du monde entier. Un concert tout en délicatesse, à retrouver le samedi 11 septembre, à l'Atria auditorium à 18 heures.

Le Bisontin ERDF, jeune rappeur, se produira lui le samedi 11 septembre à 11h30, sur la scène de la Savoureuse

 

Retrouvez la programmation du FIMU Hors-Piste, le 9 septembre, sur le site internet du festival, ainsi que celle du FIMU des enfants, qui proposera des ateliers autour des instruments de musique, les 11 et 12 septembre. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs fête de la musique culture musique